ZOOM SUR LA CULTURE IVOIRIENNE

0 28

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Avec plus de 60 ethnies, la Côte d’Ivoire dispose d’une culture très riche. Les différentes célébrations et rites traditionnels à travers le pays en sont une parfaite illustration. Nous avons décidé de vous en présenter quatre événements incontournables qui rythment la vie des Ivoiriens.

1. L’ABISSA ET LA CULTURE DE LA NON-VIOLENCE

Elle est, sans nul doute, la plus connue et la plus symbolique de toutes les célébrations. L’ABISSA est un événement qui correspond à l’entrée dans une nouvelle année pour le peuple N’ZIMA.  Pendant que l’Occident envoie ses meilleurs vœux, pour cette communauté, c’est le temps du pardon et de la réconciliation.

« C’est la critique sociale qui s’opère ainsi. Chacun doit faire son mea-culpa. Celui qui fait l’objet de critiques pour des actions blâmables et regrettables doit les accepter, se repentir et présenter ses excuses afin qu’il soit pardonné. Pendant cet exercice, le roi devient un citoyen ordinaire », explique Belin Ndanoulé, chargé de la tradition à l’Association Abissa.

Folies et excès sont permis, clivages sociaux et tabous sont brisés pour laisser place aux festivités. L’ABISSA est le reflet de la culture N’ZIMA traditionnellement non-violente.

2. LE PORO OU L’ÉCOLE DE VIE

Rite d’initiation en pays senoufo, dans le nord de la Côte d’Ivoire, il est également pratiqué au Liberia, en Guinée, en  Sierra Leone ou encore au Mali.

Le PORO est une véritable école de vie, une initiation qui s’étale sur 3 cycles de 7 ans pendant lesquels hommes comme femmes tenteront d’atteindre un niveau de connaissance suprême. L’on peut contempler son côté folklorique à chaque sortie de générations. Notamment avec la démonstration du masque PORO, lors d’une cérémonie hautement mystique.

3. LA FÊTE DES IGNAMES, FÊTE DE LA RECONNAISSANCE

Véritable institution en Pays akan, la Fête des Ignames  est célébrée en début de chaque année par les ethnies appartenant au groupe Akan, en hommage et pour remercier les ancêtres pour leur assistance et leur protection. Généralement célébrée après les récoltes, elle rend hommage au tubercule nourricier qui sauva le peuple Ashanti lors de son exode de l’ancien Ghana vers la Côte d’Ivoire.

4. LE POPO CARNAVAL

Aussi appelé «Carnaval de masques», Le POPO est à l’origine une vitrine pour la promotion des valeurs culturelles du peuple Abouré. Au fil du temps, il a su se décliner sous plusieurs formes. Il inclut à présent défilés carnavalesques, foires gastronomiques et commerciales ainsi que divers concours de beauté. Le POPO CARNAVAL a lieu une fois par an dans la ville de BONOUA, à l’est d’ABIDJAN.

Source : MY AFRO WEEK

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :