VISITE D’ETAT DU PRESIDENT ALASSANE OUATTARA AU PORTUGAL

0 113

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Accompagné des ministres Amon Tanoh Marcel, Jean-Claude Brou, Anne Ouloto, Bandaman Maurice et Souleymane Diarrassouba, le chef de l’Etat a foulé les terres lusitaniennes ce lundi 11 septembre 2017. Une date qui restera gravée dans les annales des relations diplomatiques entre la Côte d’Ivoire et le Portugal, puisqu’il s’agit de la toute première visite d’un chef d’Etat ivoirien au Portugal. Cette visite s’inscrit dans la logique de la diplomatie économique prônée par l’actuel chef d’Etat ivoirien, en témoigne la présence des ministres susmentionnés dans la forte délégation qui l’accompagne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Logé à l’hotel Ritz à quelques encablures du rond-point le plus célèbre de Lisbonne, le Marquês de Pombal, Alassane Ouattara a eu droit à un accueil chaleureux de la part des ivoiriens qui se sont mobilisés pour voir leur président. Ils sont venus aussi dans l’espoir de trouver dans cette visite une occasion d’exposer au président les problèmes qu’ils rencontrent au quotidien.

La ferveur est tombée lorsque le président de la République a pris congé de ses concitoyens. La tradition séculaire qui consiste à échanger avec ses concitoyens lors d’une visite d’Etat a été royalement foulée au pied, au grand dam des nombreux ivoiriens qui ont effectué le déplacement. Le découragement se lisait sur les visages. Certains y ont vu un manque de considération à leur égard, surtout ceux qui avaient tout abandonné pour être témoins de l’événement. Les ivoiriens du Portugal n’ont-ils pas le droit d’écouter leur président et d’avoir des nouvelles de leur pays par la bouche de son premier magistrat?

attoungblant.net diaspo portugal visite allasane ouattara 03
Allassane Ouattara avec les ivoiriens du Portugal

Pour pallier son absence, le chef de l’Etat a mandaté M. Amon Tanoh Marcel, ministre des affaires étrangères, pour échanger avec la diaspora ivoirienne du pays hôte. Il est à noter que selon le programme communiqué au président de l’Association des ivoiriens vivants au Portugal, la rencontre avec les autorités venues d’Abidjan était prévue pour le lendemain, c’est-à-dire le mardi 12 septembre à 16 H. Grande fut leur surprise quand le protocole leur demanda de s’entretenir séance tenante avec le ministre mandaté, ce qui démontre clairement une improvisation dans la gestion de ce dossier. Le ministre des affaires étrangères a écouté ceux qui étaient présents à ce moment, lesquels ont exposé les deux problèmes majeurs auxquels sont confrontés les ivoiriens du Portugal, à savoir, le renouvellement des passeports et l’obtention d’une bourse d’étude pour les étudiants.

Le ministre n’a pas fait de déclarations enflammées, mais a promis que du matériel serait bientôt acheminé vers les bureaux de l’ambassade pour résoudre une fois pour toutes la question relative au renouvellement des passeports. Pour ce qui concerne le problème des étudiants, il a été plus concret en proposant de solder la scolarité de ceux qui sont encore en Master, et a voulu savoir le montant total pour une inscription en doctorat. Il a instruit l’ambassadeur de prendre toutes les dispositions utiles pour lui faire parvenir ces informations dans les plus brefs délais afin de s’y pencher sérieusement. Cet engagement a été reçu comme une bouffée d’oxygène par la communauté estudiantine. Reste maintenant à concrétiser ces promesses. Au nom du président de la République, le ministre a remis une enveloppe de cinq mille (5.000) Euros à l’Association des ivoiriens vivants au Portugal, soit un peu plus de trois millions de francs CFA.

 

 

 

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :