UN EXEMPLE D’HONNÊTETE A ENSEIGNER A NOS ENFANTS

0 77

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Introduction

Afin de partager sa vision de société que nous souhaitons tous, attoungblan.net a décidé de publier de petites histoires vraies, vécues, vues ou rapportées. L’équipe d’attoungblan.net estime qu’elles pourraient conseiller, enseigner, et donner de véritables leçons de vie qui pourraient participer à l’éveil des consciences de notre société. Cette histoire a été piquée sur les réseaux sociaux. Merci au Diacre Jean Noel Kouamé de nous faire connaitre les merveilles de la foi en Dieu !

Les Ivoiriens sont solidaires. Après l’action de solidarité dans le car Utb qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux, voilà encore une autre action humanitaire, solidaire des Ivoiriens. L’auteur fait une précision de taille : « A lire et à partager au maxi ».

On va vous parler de Noah!

Le contexte de la rencontre avec Noah

Nous étions à la plage, dans le Sud-Est et nous avons envoyé notre petite sœur pour nous acheter deux paquets de mouchoirs, 5 paquets d’hollywood, et de la crème. On lui a donné 10.000F. Toutes les dépenses s’évaluaient à 2.000F. Elle était tellement concentrée sur son téléphone, qu’elle a oublié la monnaie. 20 minutes plus tard, ce jeune homme nous rejoint sous notre parasol et dit : « Grande sœur, je t’ai cherchée partout ; tiens ! tu as oublié ta monnaie 8.000F ».

La découverte de Noah

Le geste de l’enfant nous a tellement touchés, qu’on a voulu qu’il nous parle de lui. Il nous relate son histoire :

«Mon père est décédé et ma maman est servante chez une famille libanaise mais elle ne gagne pas beaucoup d’argent ». Il poursuit son histoire : « En outre, elle est malade mais travaille comme servante pour payer ses médicaments, suivre son traitement. Et comme je n’ai pas d’argent pour payer ses médicaments, je l’aide en vendant une petite marchandise à la plage, pour pouvoir nourrir ma petite sœur. Nous allons tous les deux à l’école au primaire ; j’économise un peu, et un jour je souhaiterais ouvrir une petite boutique. Je laisserai les études pour la gérer et j’investirai dans les études de ma petite sœur pour qu’ensemble elle et moi ? puissions enlever maman dans la souffrance ».

La source de l’honnêteté de Noah : sa foi en Dieu

On lui a demandé pourquoi il ne s’est pas enfui avec les 8.000F. Il a répondu : « J’ai trop de projet pour voler ;

Je confie mes soucis à Dieu et si je dois voler, je pense que Dieu n’exaucera pas mes prières. Je me bats pour Maman et ma sœur, alors voler 8.000F ne m’aidera pas ».

thomasjefferson1-2x.jpg

Nous avons été tellement touchés, que nous sommes allés sur le podium de la plage, avons pris le micro, et expliqué ce qui s’est passé avec Noah. Les gens ont commencé à cotiser. Beaucoup ont coulé des larmes pour ce petit. Toute la plage s’est cotisée et nous avons pu réunir la somme de 674.300 FCFA. Tout en coulant des larmes, il nous a dit que cette somme pouvait faire sa boutique.

Suivons notre combat honnêtement dans la vie. Battons-nous pour la famille et laissons Dieu nous accompagner tout le long de notre combat. Que Dieu affermisse votre foi !

Auteur : Diacre Jean Noel Kouamé

Source : Observatoire Démocratique en Côte d’Ivoire (ODCI) 4 février 2018

Nb : les titres, sous-titres et illustrations sont de la rédaction

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :