«SII» OU LA SAUCE GRAINE EN PAYS GOURO: LES DESSOUS D’UN USAGE GÉNÉRIQUE

0 17

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

En Côte d’Ivoire, nous ne sommes pas nombreux à aimer le riz sans sauce. Mais les Gouro, et pas seulement eux, mangent aussi le riz avec de l’eau, surtout la croûte de riz. Sans doute parce que qui dit «sauce» dit «eau» avant tout. Dans tous les cas, tel qu’elle est nommée en gouro, toute sauce est l’eau ou le jus de quelque chose. Ce peut être du piment (klêyi), de l’arachide (yi), de l’akpi (yi) ou de la graine (siyi); yi signifiant dans toutes ces dénominations «eau, liquide, jus».

Concernant la sauce graine en particulier, on est passé, avec le temps, de siyi à sii comme terme générique par lequel certains Gouro désignent, non plus spécifiquement la sauce graine, mais la sauce en général. En le disant, référence est ici faite à la variante dialectale du gouro parlée à Kononfla, la capitale de la tribu Nanan où je suis né et où j’ai grandi. Et donc dans le département de Sinfra et sans doute de Bouaflé aussi.

Cette évolution sémantique du particulier vers le générique, trouve son origine dans les habitudes alimentaires d’un peuple qui, installé en zone forestière, a toujours tiré du palmier de nombreuses ressources: vin de palme, champignons, etc. Le fruit du palmier, la graine, sert à la fois à la fabrication d’huile ou de savon; mais l’usage le plus immédiat et le plus généralisé qu’on en fait est la préparation de la sauce graine pour manger le foutou banane ou le riz. Le riz à la sauce graine se dit «sii va saa» ou «saa va sii», voyez comment la saveur se trouve déjà dans les mots.

En termes plus clairs, le mot «sii», qui désignait originellement la sauce graine, parce qu’il signifie littéralement «eau/jus de graine», est désormais utilisé dans le langage courant pour désigner toutes les sauces, indépendamment de leur couleur et de leur composition. Et cela un peu en concurrence avec un autre mot qui connaît plus ou moins la même aventure sémantique: «zan» ou «zian», qui veut dire à l’origine «gombo».

Il faut déduire de cette analyse que pour certains Gouro dont je fais partie, il n’y a de sauce que la sauce graine. Appeler toutes les sauces «sii», en revient d’une certaine manière à se donner le sentiment que, quelle que soit la sauce qui leur est servie, c’est toujours la sauce graine qu’ils sont en train de manger. Et voici un peu comment, même dans ce domaine aussi, les mots apaisent quelques fois nos maux. 

La prochaine fois que vous voudrez m’inviter chez vous, vous savez donc à quoi vous en tenir. Mais un petit détail, je suis plus poisson que viande. Et je saurai honorer votre table, c’est promis!

Par Dr. Paul-Bathesty DROMBÉ

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :