RECRUTEMENT D’ENSEIGNANTS CONTRACTUELS : NÉCESSITÉ FAISANT LOI, COMPÉTENCE FERA FOI… (2ème Partie et Fin)

0 94

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Mais en tout état de cause, la formation par l’ENS ou le CAFOP devrait être la règle à privilégier au détriment du recrutement direct qui ne devrait être qu’une extrême exception. L’argument d’avoir permis à des jeunes en quête de travail d’être satisfaits me semble spécieux. Mais aujourd’hui l’acte est posé et se perpétue. Il faut bien agir. C’est en foi de quoi, je propose :

– À long terme : déconcentrer l’ENS sur l’étendue du pays (comme les universités et CAFOP) pour des raisons évidentes d’accroissement du nombre d’enseignants à former. Ce qui rapprocherait ses structures des citoyens candidats et étudiants. Au besoin, cela servirait de cadre de formation continue aux professeurs du privé.

– À court terme : après leur recrutement, il faut confier les contractuels à des enseignants titulaires dans les établissements d’affectation afin d’assurer leur encadrement pédagogique, sous la supervision du coordinateur disciplinaire (Antenne Pédagogique). Ces tâches d’encadrement et de supervision devront être DÛMENT et CONSÉQUEMMENT RÉMUNÉRÉES, et à bonne date comme il devrait en être de ceux qui encadrent les stagiaires de l’ENS. Sous la conduite de ces encadreurs locaux pendant deux ans, le contractuel devient de fait et officiellement un aspirant à l’intégration à la Fonction Publique. Au bout, il subira une inspection (ou titularisation) dirigée par un jury composite (ENS, si celle-ci est intervenue d’une certaine manière dans le processus, Pédagogie d’une DRENETFP différente..). Cet examen pratique ne devra pas être qu’une formalité.

RECRUTEMENT D’ENSEIGNANTS CONTRACTUELS : NÉCESSITÉ FAISANT LOI, COMPÉTENCE FERA FOI… (1ère Partie)

Tout cela aura pour avantage :

– D’apporter au contractuel un appui pédagogique (cette tâche pouvant être dévolue aux inspecteurs récemment promus A5, A6…)

– De briser le mur de suspicion et de méfiance entre Anciens (titulaires) et Nouveaux (contractuels) en faisant des premiers les tuteurs pédagogiques des seconds. Cette collaboration atténuera les disparités dans les approches diverses.

– Le titulaire a un motif supplémentaire d’actualiser ses approches pédagogiques.

Enfin, à esquiver cette situation au profit, par exemple, d’un futur combat syndical, elle pourrait se rappeler à notre souvenir comme rallonge de la plateforme revendicative ou bien sous la forme d’une ‘résistance’ de terrain.

Alors, oui au débat mais en lui donnant de l’altitude et la bonne orientation pour espérer faire bouger les lignes.

Par Mamadou TRAORÉ

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :