QUELLE EST L’ETHNIE DES « GILETS JAUNES » EN FRANCE?

0 58

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Je vais vous faire quelques révélations

Les conflits en Afrique n’ont jamais été des conflits inter-ethniques ni inter-religieux comme le pense la majorité. Voici quelques exemples:

Rwanda 1994 : Conflit entre agriculteurs (Hutu) et éleveurs (Tutsi) résultats 800.000 victimes.

Côte d’Ivoire 2016 : Conflits agriculteurs (Lobi) et éleveurs (Peulh) 5.000 victimes.

Dans les deux cas, les conflits sont dus à l’incompatibilité des activités socio-professionnelles et non à l’ethnie.

L’Objectivation du conflit fait appel à la raison et réduit les tensions pour favoriser la résolution du conflit.

La subjectivation du conflit fait appel aux émotions et augmente les tentions pour aggraver les conflits.

Continuons Aux USA, lors de l’élection de Trump, les partisans d’Hilary ont manifesté. Personne n’a parlé de leurs ethnies, juste de leur bord politique.

Au Kenya, même contestation cette fois on parle de partisans du candidat de l’opposition majoritairement Kikuyu pour surfer sur les fibres identitaires. Or l’identité n’a pas de frontières…

En 2018 en France les gilet jaunes font trembler la république française personnes ne parle de leur ethnie mais de leur revendication socio-corporatistes.

En réalité, les africains sont victimes de leur méconnaissance de la typologie des conflits. Or la stabilité permet le développement et on ne peut pas développer l’Afrique tant qu’on est pas personnellement développé.

COMMENT RECONNAÎTRE QUE LES AFRICAINS SONT PRÊTS A DÉVELOPPER L’AFRIQUE?

1-Rendre les autres responsables de ses malheurs est signe de sous développement personnel.

2-Assumer les responsabilités de ses échecs est signe qu’on est en voix de développement personnel

3-Transformer tous les obstacles en opportunités est signe qu’on est développé et on peut dominer pour conquérir.

Arrêtons la violence avant que la violence ne nous ramène en arrière de manière cyclique. Le monde ne nous jugera pas sur la gravité de nos problèmes mais plutôt sur notre capacité à les surmonter.

Le niveau de développement que nous voyons ailleurs est le résultat d’un processus d’apprentissage et de renouvellement de connaissances. Combien sont prêts à s’engager dans ce processus

Par Dr. GNAPIA Eddy Maximum

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :