QUELLE EST LA VALEUR DES DIPLÔMES IVOIRIENS SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI?

0 50

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Pour comprendre la pertinence de cette question, nous allons procéder par définition-transposition.

1. DÉVALUATION DU DIPLÔME IVOIRIEN

Sur le marché financier, une monnaie subit une dévaluation lorsque les autorités monétaires décident d’abaisser son taux de change par rapport à une monnaie de référence.

Par exemple, depuis sa création en 1948 par la France, le franc CFA avait une parité fixe par rapport au franc français : 1 franc français = 50 francs CFA.

Depuis la dévaluation du 11 janvier 1994, la valeur du franc CFA est divisée par deux : 1 franc français = 100 francs CFA.

Sur le marché de la compétence, le diplôme ivoirien est dévalué. Un titulaire d’une licence en Côte d’ivoire qui veut poursuivre ses études en France par exemple, ne s’inscrit pas automatiquement en Master.

Dans le meilleur des cas, il reprend la Licence ou il est rétrogradé en deuxième année.

2. INFLATION DU DIPLÔME IVOIRIEN

L’inflation est la perte du pouvoir d’achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et des prix.

Sur le marché de l’emploi et de la compétence, le diplôme ivoirien subit une inflation. Ceux qui financent l’éducation; bailleurs de fond, l’état, les parents d’élèves dépensent plus pour donner de la valeur aux diplômés sur le marché de l’emploi.

Par exemple, un étudiant qui fait une licence en anglais, fait aussi une licence en communication pour avoir plus de valeur sur le marché de l’emploi.

Un titulaire d’un BTS en chimie qualité viendra faire une licence en anglais ou en sciences économique à l’université pour avoir plus de valeur sur le marché de l’emploi.

Cette cumulation de diplôme ne confère pas de facto une valeur sur le marché de l’emploi parce que notre système éducatif est dans la démarche quantité au lieu d’être dans la démarche qualité.

On peut donc accumuler plusieurs diplômes et n’avoir aucune valeur marchande sur le marché de l’emploi. C’est l’une des causes du chômage élevé chez les jeunes diplômés

3. HYPERINFLATION DES DIPLÔMES IVOIRIENS

L’hyperinflation en économie, se manifeste par une hausse extrêmement rapide des prix qui tend à dégrader la valeur réelle de la monnaie d’un pays ce qui entraîne une rupture du contrat de confiance.

Sur le marché de la compétence, les BEPC, BAC et BTS ivoiriens en sont l’illustration parfaite.

Ces diplômes détenus par plusieurs diplômés ne leurs confèrent pas la valeur liée. En plus du grand nombre de diplômés, il faut ajouter l’inadéquation du contenu avec le marché de l’emploi.

Ces diplômes qui devaient certifier la compétence du détenteur sont devenus une suspicion de compétences.

Un titulaire de BTS a 20% de chance d’avoir un emploi niveau BTS. Il doit postuler pour un poste de niveau BAC ou BEPC pour espérer une chance d’insertion.

En d’autres termes, voici le théorème de l’emploi en Côte d’Ivoire: BTS+BAC+BEPC (en formation) = BEPC (sur le marché de l’emploi)

4. CONSÉQUENCES DE L’INFLATION DES DIPLÔMES

Autour de 2021 on verra des tensions entre le nombre de diplômés et les emplois disponibles.

En parallèle, les ménages vont devenir pauvres. Les parents se privent pour investir dans l’éducation de leurs enfants or ceux-ci sont économiquement inactifs.

Les diplômés pèsent sur le budget de ceux qui travaillent. Ils sont économiquement inactifs sur le marché de l’emploi. C’est comme vouloir faire des achats avec les anciens billets de F CFA.

Le défi sera de concilier les talents individuels, collectifs et nationaux pour apporter sécurité, prospérité et espoir à la jeunesse qui sera environ 18 millions d’individus.

Pour cela, il faut réformer le système éducatif. Nous ne parlons pas uniquement de construction de salles ni de recrutement massif d’enseignants mais de réformes systémiques et structurelles.

À la bourse de la compétence, la valeur se mesure à la pertinence des propositions.

Par Dr. GNAPIA Eddy Brice

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :