PROVERBES DE CHEZ NOUS (12): «GLÔGA BHLE ZOUAN KHLE LÉ YA WOU.»

0 15

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

« LE CHIMPANZÉ DIT QU’IL N’A FAIT QUE DESCENDRE ENCORE PLUS VITE. »

De nombreux proverbes gouro mettent en scène et font parler les animaux de la brousse. Car la sagesse n’est pas l’apanage des seuls humains. Bien au contraire, les bêtises dont ils sont capables dépassent parfois les limites même de la sauvagerie. Nous avons donc beaucoup à apprendre de nos cousins les animaux.

Ce proverbe-ci en est une preuve palpable, lui qui fait dire au Chimpanzé qui a dégringolé de l’arbre pour tomber de tout son poids : « Je n’ai fait que descendre encore plus vite. » C’est en quelque sorte l’équivalent du français « À quelque chose malheur est bon. »

On dit souvent que ce n’est pas TOMBER qui est la chose la plus grave, mais NE PAS POUVOIR SE RELEVER pour continuer la marche. La force de ceux et celles qui parviennent à se relever après une chute spectaculaire a beaucoup à voir avec leur capacité à relativiser les choses, à voir le bon côté des choses dans toutes les situations de la vie.

Notre ami le Chimpanzé a dégringolé et est tombé. Dieu merci, il n’a rien de cassé. La douleur est passée, il peut se réjouir, malgré la honte et le déshonneur pour un grimpeur si expérimenté, malgré la douleur, d’être descendu encore plus rapidement que s’il devait le faire selon les règles de l’art, en progressant branche par branche. Et le voilà consolé, la vie peut continuer.

C’est cet état d’esprit qu’il faut avoir ou qu’il faut développer dans cette vie qui nous a d’ailleurs bien habitués à ne pas être un long fleuve tranquille. Ceux qui gagnent sont ceux qui savent tirer le meilleur parti de leurs échecs. Mieux, il n’y a pas d’échec, il n’y a que des sentiments d’échec.

Et ce sont ces sentiments paralysants que je dois à chaque fois trouver les ressources pour combattre afin d’avancer en trouvant des opportunités dans les situations les plus apparemment problématiques; pour ne pas manquer de voir, à force de pleurnicher ou de me morfondre, les milles portes ouvertes autour quand une porte s’est fermée devant moi.

Par Dr. DJANDUÉ Bi Drombé

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :