PROJET «1 AGBA = 1 HECTARE DE MANIOC » : ÉLIANE N’ZI TIENT SES PROMESSES

0 258

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Chose promise, chose due. Madame Éliane N’ZI et l’ONG AFA viennent de réaliser une promesse de création de trois unités de transformation de manioc dans la région du N’zi. Le 17 juin dernier, un important lot de matériel de transformation de manioc d’une valeur estimée à de plus de 50 millions de F CFA a été remise à la population de cette région. La cérémonie de remise de ce matériel s’est déroulée dans la commune de Bocanda. Cette action marque un grand pas dans le passage de la défunte boucle du cacao à la boucle du manioc.

Dans sa vision de transformer l’ancienne boucle du cacao en boucle de manioc, Madame Éliane N’Zi N’da, avait fait la promesse de créer trois unités de transformation du manioc pour pallier le problème criard d’enclavement et son corollaire de difficultés économiques ainsi que ses conséquences sociales sur les populations du N’zi. Cette grande dame, par ailleurs député de Bocanda et déléguée départementale du Pdci-rda vient d’offrir un lot de matériel important d’unité de transformation de manioc, et composé de Broyeuses, d’Essoreuses, de semouleurs-défibreurs et de Cuiseurs, constituant la chaîne de transformation du manioc aux populations de la région du N’Zi. La remise officielle a eu lieu le samedi 17 juin à Bocanda en présence de l’inspecteur général d’État, M. le ministre Niamien N’Goran, du Président du Conseil Régional, M. N’guessan Koffi Bernard, des autorités préfectorales et coutumières et des populations locales.

Fille de la région et décidée à apporter sa pierre dans la construction d’une région qui refuse de mourir, cet important matériel s’évalue à plus de 50 millions de F CFA, selon l’initiatrice du projet « 1 AGBA = 1 HECTARE DE MANIOC ».

Cette action salutaire que toute la région attendait, s’inscrit dans la relance des activités économiques et la résolution des problèmes sociaux auxquels sont confrontés la jeunesse et les femmes de la région. Ce pas franchi donne un espoir aux populations et une confiance renouvelée en leur député qui avait réédité cette promesse lors des campagnes législatives.

Il faut également comprendre qu’elle a eu le soutien du président de la république, du président Henri Konan Bédié et du gouverneur du District autonome d’Abidjan, le ministre en charge des Jeux de la Francophonie, M. Robert Beugré Mambé.

Dans son discours, la promotrice du projet a insisté sur le fait que la mise en route des usines de transformation du manioc favorisera l’industrialisation de la région au niveau local. Ce projet vise également à renverser la tendance au sein d’une population nostalgique des années café-cacao et créera des d’emplois jeunes.

Dans son adresse à la population du N’zi, le parrain de la cérémonie, M. N’goran Niamien a fait savoir à la population que ce projet contribuera à promouvoir des activités génératrices de revenus (AGR) en faveur des femmes et des jeunes de Dimbokro, Bocanda et Kouassi-Kouassikro. Il s’inscrit également dans la vision entrepreneuriale prônée par le président Bédié. Avant de saluer et remercier de vive voix la donatrice. C’est donc en homme de terrain et de vision qu’il a invité tous les fils de la région à emboîter le pas du député pour aider la région du N’zi à sortir de sa léthargie.

Par Nanfaya

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :