« PREMIER GAOU N’EST PAS GAOU… »

0 160

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

L’Afrique doit redevenir libre et souveraine. Mais cette liberté et cette souveraineté ne nous seront jamais offertes sur un plateau. Les Africains au Sud du Sahara doivent se battre, transpirer, pour les arracher comme Américains, Indiens et Algériens souffrirent pour arracher leur indépendance car jamais un maître n’a libéré son esclave de gaîté de cœur. C’est dire que nous devons arrêter de trop danser, de trop nous amuser, de trop rigoler, de trop prier.

En outre, c’est ensemble et en renouant avec les idéaux du panafricanisme que les Africains pourront reconquérir leur liberté et leur souveraineté.

Le-rC3B4le-du-christianisme-dans-lE28099horreur-de-la-colonisation

Nos ancêtres ont été bons avec les Blancs ; ils les ont reçus à bras ouverts parce qu’ils avaient appris de leurs parents que l’étranger est un envoyé de Dieu qui mérite d’être bien traité ; ils étaient toutefois loin d’imaginer que cet étranger leur ferait la guerre, les réduirait en esclavage ou les coloniserait ; ils sont excusables parce que c’était leur premier contact avec le Blanc, parce qu’ils ne savaient pas que ce dernier était ingrat, fourbe et accapareur.

Nous qui côtoyons le Blanc depuis plusieurs années, nous qui connaissons sa propension à créer et à faire des guerres parce qu’il ne voit pas les relations internationales autrement qu’en termes de rapports de force, nous qui avons été témoins de comment Mouammar Kadhafi fut traité par Sarkozy après avoir été accueilli en grande pompe en France, nous n’aurons aucune excuse si nous nous laissons vaincre facilement ; nos enfants ne nous pardonneront pas si nous sommes encore trop bons, trop gentils, bref naïfs en face de cet Occident qui semble vouloir tout pour lui et rien pour les autres.

Par Jean-Claude DJEREKE

NB : Le titre et les illustrations sont de notre rédaction

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :