POUR RÉGINA YAOU

0 108

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Elle s’est éteinte tôt

Entre les dents acérées du temps malin.

Belle fut sa plume magique,

Qui innovait l’océan de la littérature.

 

J’écoute terne le cri grisouteux de désolations

Qui jaillit entre les passionnés de l’écriture sienne.

Entre imagination et réalité,

Elle s’est faite une fosse de renommée.

 

RÉGINA, où es-tu ?

Le soleil s’est arrêté sur toi !

Loin des abysses de ce monde conquis,

Couchée dans le cercueil de la vie.

Ô Temps, laisse-moi pleurer mes morts !

 

Je te recherche encore entre tes histoires,

Laissées dans tes testaments littéraires.

Quelle plume incantatoire !

Je fonds sous le charme de ta simplicité…

 

YAOU, où es-tu ?

Absente des joies électives.

Je te recherche entre tes prix,

L’unique honneur d’un talent accompli.

 

Le temps t’a si vite fauchée !

Mais l’aube proclamera ta renaissance bientôt.

Je déclame ma haine haineuse contre la mort ; 

Plus je te lis, plus je te retrouve,

Tu revis encore,  loin de cette terre abandonnée.

                                                                                           Par Joël KEFFA

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :