POLITIQUE IVOIRIENNE : LE « POING » DE VUE DE KONATÉ IBRAHIM

0 115

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

J’ai échangé avec un aîné, aujourd’hui bien placé dans l’appareil du RDR (Ndlr : Rassemblement Des Républicains). Dans nos échanges il me disait à peu près ceci: « Mon jeune frère, vraiment laissons nos affaires de pro pro là. Parce-que telles que les choses se présentent, nous sommes bien partis pour nous autodétruire. Et Si le RDR perd ce pouvoir ça sera une catastrophe pour nous tous. On perdra tout. »

Lorsqu’il a fini de parler je lui donné mon point de vue sur la question du RDR. Je lui ai répondu que je comprends ses craintes. Mais entre nous, si le RDR perd le pouvoir demain, qu’est-ce que moi personnellement j’ai à perdre dans cette affaire ? Absolument rien. La venue du RDR au pouvoir ne m’a rien apporté. Son départ ne m’enlèvera rien non plus. Alors pourquoi devrais-je craindre sa chute ?

La vie que je menais sous les régimes du PDCI et du FPI n’est pas différente de la vie que je mène sous le RDR. Ou bien voudrait-on que je m’attriste sur le sort de ceux que le régime actuel a rendu riche ? Car c’est eux et leurs familles qui ont des intérêts à préserver. Pas moi ni aucun membre de ma famille.

Qu’est-ce que le RDR en tant que parti politique a apporté à mon quotidien et celui de nos différentes familles. Certes, il fut une époque où nous nous sommes engagés. Des marches, des meetings, les actions de sabotage, nous avions toujours répondu présents. Cet engagement-là, je ne le regrette pas. Car il était pour une cause en laquelle nous croyons fermement. Un espoir de changement qui a galvanisé notre jeunesse. Mais tout ceci, c’est du passé. Aujourd’hui, des années après je suis père de famille.

Ma préoccupation n’est pas de lutter pour que les intérêts d’Adama Bictogo, de Kandia Camara, de Bacongo et des autres soient préservés. Je suis plutôt préoccupé par l’avenir de mes enfants et mon épanouissement en tant qu’homme.

À quoi ça sert de bomber la poitrine en disant son parti est au pouvoir alors que toi-même tu peines à assurer les trois repas quotidiens à ta famille? À quoi ça sert de se sentir au pouvoir, quand tes enfants n’ont pas la chance d’accéder à la fonction publique parce-que les places sont vendues. C’est une affaire des plus offrants et non celle des plus méritants. À quoi ça sert d’être au pouvoir, quand tes conditions de vie sont pareilles, sinon moins radieuses que sous les anciens régimes que tu as pourtant combattus?

À la vérité, l’arrivée du RDR au pouvoir n’a rien apporté comme changement dans ma vie, ni dans ma famille. Son départ du pouvoir ne m’enlèvera donc rien. Bien au contraire, je serai heureux de voir la tête que feront tous ces arrogants qui ont oublié d’où nous venons.

Ces mesquins qui se goinfrent en oubliant que c’est grâce à la sueur des autres qu’ils sont là où ils sont. Ils doivent descendre de leur piédestal. La chute est la récompense que Dieu accorde aux ingrats. Hier, comme tant d’autres, je me suis battu pour ce parti. Aujourd’hui seule ma famille m’intéresse. Ceux à qui le RDR donne à manger, c’est leur tour de se battre pour protéger leur marmite.

Par KONATÉ Ibrahima

NB : Le titre et les illustrations sont de notre rédaction

SITUATION SOCIOPOLITIQUE IVOIRIENNE: LE “POING” DE VUE DE TIBURCE KOFFI

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :