NOUVELLE NAISSANCE EN VUE (1ère Partie)

0 92

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

L’heure de la moisson approche. La renaissance « africaine », cette vie universitaire prolifique et féconde ressemble à un arbre aux fruits suaves et mûrs qui attend impatiemment que les ouvriers  affamés, affranchis viennent se servir. Les ouvriers sont nombreux : dans l’underground des sociétés africaines où un militantisme postcolonial se greffe à une volonté politique ardente afin d’éveiller les consciences pacifiquement. La renaissance africaine comme le panafricanisme, on ne sait qui s’abreuve à l’autre, lasse et là, lascive si on veut oser, démontre derrière une apparente facilité d’accès, une autorité philosophique et doctrinale majeure. Où sont les ouvriers ?

 Bonjour Monsieur BOA, qui êtes-vous ?

boa-thiemele

Bonjour! Je m’appelle BOA Thiémélé L. Ramsès, dans l’ordre qui me paraît le plus conforme à ma culture. En Occident, on aurait dit Thiémélé L. Ramsès BOA. C’est dire que mon patronyme est BOA. Je suis enseignant-chercheur de philosophie, au département de Philosophie à l’Université Félix Houphouët-Boigny Abidjan Cocody, en Côte d’Ivoire. Marié et père de trois enfants. Mon rêve c’est de voir l’Afrique s’unifier et renaître à la puissance économique, militaire et sociale. Nourri à l’idéal panafricain, je pense que c’est la voie la meilleure, la plus difficile sans doute, pour affronter les défis du développement. Après des études initiales en Côte d’Ivoire, j’ai poursuivi mon cursus universitaire à Poitiers où j’ai soutenu mon doctorat 3e cycle en 1985, à l’université de ladite ville. Puis, aussitôt après, je suis rentré en Afrique. J’ai enseigné durant 2 années scolaires d’abord au lycée. Ensuite, et cela depuis 1987, je suis enseignant-chercheur de philosophie à l’Université FHB à Abidjan, comme je le disais plus haut.

1. Qu’est-ce la renaissance africaine et pourquoi une africanisation d’une idée occidentale plutôt qu’un nom aux accents de “bantoustan“ ?

Je n’aime pas beaucoup l’expression, que je trouve méprisante et dévalorisante de « africanisation d’une idée occidentale » pour parler de la Renaissance africaine, comme s’il n’y avait qu’en Occident que ce sentiment légitime de revenir à la vie, cet idéal de reprise en main de son destin, a pu émerger. D’abord, l’idée de renaissance n’est pas qu’occidentale. C’est une constance de l’humanité. Par le passé, en Égypte antique même, donc en Afrique, plusieurs renaissances ont jalonné notre histoire. L’historicité de la renaissance nous la fait naître en différentes périodes en Égypte ancienne, aussi bien dans l’Ancien Empire (-2600 à -2100), que dans le Moyen Empire (-2000 à -1700) et le Nouvel Empire (-1500 à -1000). De grandes inventions comme le papyrus, les pyramides, les textes de sagesse, etc. y font leur apparition. Également les envahisseurs par exemple les Hittites, les Hyksos sont chassés après plusieurs années d’usurpation du pouvoir etc.

La Renaissance africaine induit une conscience de soi mobilisant la mémoire, la créativité et l’engagement volontaire à se surpasser.

Certes, la renaissance la plus connue et la plus documentée est celle de l’Occident. Mais, il y en a eu en Chine, à partir du VIe siècle avant Jésus. Cette époque voit éclore des mouvements spirituels et philosophiques tels que le Confucianisme, le taoïsme. La Chine va sombrer dans le désordre et l’anarchie. Puis elle connaît une renaissance avec l’empire Han (200 avant Jésus – 200 après Jésus), renaissance qui voit l’épanouissement des arts, les inventions de grandes valeurs et l’élargissement des territoires. Puis des périodes sombres vont se succéder. Et vous savez que les JO qui ont été ouverts le vendredi 08/08/2008 ont été présentés par les dirigeants chinois de l’époque comme la célébration de la renaissance de la Chine contemporaine. C’est tellement bien pensé ainsi que, en mars 2013, le nouveau président chinois XI Jinping avait clôturé la session annuelle du parlement en invitant la nouvelle équipe rajeunie de la Chine à poursuivre la grande renaissance de la nation chinoise et du rêve chinois. Comment taire également la Renaissance japonaise qui fit entrer ce pays dans l’ère industrielle. Cette période comprise entre le XIXe et le XXe siècle voit le Japon basculer du système féodal au système industriel.

Suite: NOUVELLE NAISSANCE EN VUE (2ème Partie)

Par NANA LIVE, 20 juillet 2017

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :