NOTRE BICYCLETTE DE POULET, NOTRE «CHAIR» POULET BIO

0 32

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

En Côte d’Ivoire et au Burkina Faso voisin notamment, on dit «poulet-bicyclette» pour désigner l’espèce locale de cette volaille, le «poulet africain». Comparé aux poulets de chair et aux pondeuses issues de l’élevage moderne (poulets de Blanc), le poulet africain donne du fil à retordre à quiconque veut l’attraper. Vous ne l’attraperez d’ailleurs jamais en marchant simplement.

Enfants, nous nous mettions à plusieurs pour les traquer à la faveur des fêtes ou lorsqu’on devait en offrir à un étranger. Ils vous faisaient alors courir dans tous les sens et on était toujours à bout de souffle quand on parvenait enfin à les capturer, non sans essuyer au passage quelques coups de griffes et le battement violent des ailes qui précède la reddition de la volaille. D’où la métaphore de la bicyclette.

Selon un journaliste du Pays cité par Abdoulaye Tao, «le terme “poulet-bicyclette” aurait deux origines : il serait dû, certes, à la façon de courir de ces poulets, propulsés sur leurs longues pattes comme par des tours de roue, mais ferait aussi référence aux vendeurs de poulets qui, du village, se déplacent à vélo vers le marché.»

La deuxième possible origine de l’expression est plus vraisemblable au pays des Hommes intègres où la bicyclette occupe effectivement une place de choix dans la vie quotidienne des personnes, hommes et femmes confondus. La pratique plus importante de l’élevage en général au Burkina Faso, et particulièrement l’élevage de cette race de poulet, peut même faire penser que le concept de «poulet-bicyclette» est parti de ce pays frère pour atterrir en Côte d’Ivoire.

POULET3

Quoiqu’il en soit, la métaphore mécanique se prête bien à une autre interprétation qui est celle qui motive au fond cette modeste contribution. Si la comparaison avec la bicyclette est basée dans un premier temps sur la vitesse de course du poulet africain, elle peut en même temps traduire l’idée de lenteur au regard de sa croissance. Le vélo va plus vite qu’une personne certes, mais la moto, la voiture, l’avion ou la fusée vont encore plus vite que le vélo. L’adage dit à juste titre que « derrière village y’a village ». S’associe en plus à la bicyclette l’image d’un engin rustique, traditionnel mettant à forte contribution, pour fonctionner, la force et la patience humaines.

De ces idées mises ensemble, on peut déduire le caractère Bio ou naturel du poulet-bicyclette. Ici, on laisse la nature faire les choix et les choses, prendre son temps pour lentement conduire l’animal à maturation. Contrairement aux poulets de chair qu’on fait grossir en un temps record à coups de produits génétiquement modifiés et de chimie, ce qui en fait, dans ce domaine-ci, le poulet-avion ou fusée. Il en résulte aussi, en toute logique, une chair artificielle à la texture différente de celle naturelle du poulet-bicyclette. Par ailleurs, le poulet-fusée cuit plus vite que le poulet-bicyclette et on déconseille par exemple d’en croquer les os car ils seraient, in fine, le siège des produits que la volaille a dû ingurgiter pour grossir rapidement.

Dans un monde agité où la rapidité, la célérité et la vitesse sont devenues la règle, la lenteur, le calme et la patience sont plus que jamais les marques de la sagesse. La société de consommation nous fait consommer tout et n’importe quoi; nous faisant souvent acheter à des prix défiants toute concurrence ce qui finira par nous coûter plus cher en termes de soins médicaux pour guérir ou mourir des effets secondaires de produits manipulés dans les laboratoires obscurs d’une science depuis longtemps en conflit ouvert avec la conscience.

En même temps, les produits dits Bio sont devenus la plus grande escroquerie de tous les temps. Après nous avoir gavés et infestés de produits génétiquement modifiés, on revient, par un tour de passe-passe néolibéral, nous proposer à prix d’or des produits de meilleure qualité que la nature nous offre pourtant gracieusement, en contrepartie d’un peu plus de travail et de patience. Et Dieu seul sait si l’on nous vend vraiment du 100% Bio. L’impatience et la commodité, voilà qui fait de nous des proies faciles pour les capitalistes de tout acabit. Heureusement que le poulet-bicyclette, notre «chair» poulet Bio, est facile à reconnaître. Si ses longues pattes ne vous rassurent pas tellement, il suffit de le lâcher pendant quelques minutes et tenter ensuite de le rattraper…

Par Dr. DJANDUÉ Bi Drombé

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :