NON, UNE STAR NE DEVRAIT PAS DESCENDRE DANS LA BOUE !

0 28

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Il y a un temps pour la galère, et un autre pour la victoire. Quitter du point A pour atteindre le point B signifie atteindre un certain épanouissement social. Ne pas jouer avec la queue du diable quand on a réussi à s’éloigner de lui.

KEROZEN Dj fait partie des artistes ivoiriens qui ont connu une longue période de vaches maigres avant de connaître l’aisance. Sur cette photo où en lèkè il plonge les pieds dans un égout, l’artiste semble narguer la richesse et remuer le couteau dans la plaie de la pauvreté. Il n’est pourtant pas sans ignorer que le milieu environnemental de l’homme a des répercussions sur sa vie, son destin. En mettant le pied dans la saleté, on attire indéniablement vers nous l’esprit de la déchéance et de la décadence. Les hommes qui vivent à Abobo, Yopougon, ont tendance à changer de commune dès que la vie leur sourit. On les retrouve à Cocody, Riviéra.

DU COUPÉ-DÉCALÉ AU ZOUGLOU-DÉCALÉ

KERO

Ces nouveaux riches adoptent ce flux migratoire vers les quartiers huppés pour ne pas que l’esprit des quartiers populaires voire précaires barricadent leur conscience à la vision de la grandeur. Une chose est sûre, les populations de Yopougon et d’Angré ne sont pas dotées du même état d’esprit. Chez Jean Marc Yacé, les rues sont plus propres que chez Gilbert Kafana Koné, et ce n’est pas Farikou Soumahoro qui dira le contraire, lui qui n’a pour le moment pas de mot à prononcer dans cette  »affaire ». Chez lui, c’est la capitale mondiale de la boue et des ordures. Laissons-le pour l’instant dans son hors-sujet.

KEROZEN DJ, qui a compris l’impact d’un beau cadre environnemental sur la psychologie humaine, remet fièrement le pied dans les caniveaux à saletés de Siporex afin de les désengorger. Au-delà de l’image de l’exemplarité qu’il montre à ses concitoyens, l’artiste invite les populations au civisme et à la salubrité. Elles devraient éviter de jeter les ordures dans la rue, n’importe comment. Un caniveau n’est pas une poubelle.

NON, UNE STAR NE DEVRAIT PAS DESCENDRE DANS LA BOUE.

Mais que voulez-vous si vous l’y contraignez, elle qui mesure le poids de la propreté sur le mental ?  »Un esprit sain, dans un cadre sain », dit-on. Ça va de pair. Alors la star est aussi faite pour vous indiquer la voie. Une star ne devrait pas descendre dans la boue… Mais si nous continuons à nourrir notre désamour pour l’environnement, ne soyons pas surpris qu’après KEROZEN, nous apercevions AFFOU KEÏTA dans les pôtôpôtô d’Adjamé en train de faire l’éboueur, la balayeuse, pour crier elle aussi son ras le bol. Nous l’aurons cherché.

Par Louis-César BANCÉ

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :