LUMIÈRE SUR LE PEUPLE YOWLÈ DE CÔTE D’IVOIRE

0 56

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Le peuple yowlè, connu aussi sous le nom de yowrè, fait partie des peuples ivoiriens dont l’origine suscite assez de polémiques. Pour certains, les Yowlè sont un sous-groupe des Gouro tandis que d’autres affirment que le peuple yowlè serait le produit d’un mariage entre Gouro et Baoulé. L’on se demande alors qu’en est-il de l’origine véritable des Yowlè? D’où viennent-ils? Quels sont les traits caractéristiques de ce peuple?

Les Yowlè font partie des trois grandes populations autochtones du département de Bouaflé, à savoir, les Gouro, les Ayahou, et les Yowlè. La confusion au niveau des origines de ce peuple vient du fait qu’il existe en réalité deux groupes de Yowlè. On a le Yowlè Nord et le Yowlè Sud.

Le premier groupe est originaire du royaume de Sakassou. C’est la raison pour laquelle la langue parlée par ce groupe est le «Baoulé». Ils sont principalement situés dans la sous-préfecture de Begbessou. On compte à ce jour dix (10) villages dans la sous-préfecture de Begbessou, la nouvelle, et quatre (4) autres dans la sous-préfecture centrale. Quant au Yowlè Sud, ce sont des Mandé comme les Gouro, les Yacouba et autres. C’est la raison pour laquelle  la langue qu’ils parlent est rattachée au Gouro.

LE PEUPLE YÔWLÊ : BAOULÉ GOUROÏSÉS OU GOURO BAOULÉISÉS ?

Mon père m’a dit ceci: «Le Yowlè Nord se fait appelé Yowlè « moan yo » qui signifie « je dis que » en Baoulé, tandis que le Yowlè Sud est désigné pas Yowlè « mananlé » qui a aussi la même signification en Gouro». C’est par ces expressions-là, poursuit-il, qu’on arrivait à distinguer le Yowlè Nord de celui du Sud bien avant qu’on leur attribue les appellations «Nord» et «Sud».

Il faut le dire, le Yowlè Nord et Yowlè Sud sont des entités linguistiquement différentes. C’est avec le brassage culturel et les mariages interethniques qu’un Yowlè du nord, par exemple, peut aujourd’hui comprendre et parler à la fois le Baoulé et le Yowlè dit «mananlé», très proche du Gouro. Sinon à la base, les deux groupes sont différents. Cependant le pourquoi de la désignation «YOWLÈ» pour les deux groupes reste à ce jour méconnu, selon mon père.

Par ailleurs, du point de vue gastronomique, il existe chez les deux groupes de Yowlè une sauce particulière dont les ingrédients clés sont la potasse et l’huile rouge. Cette même sauce est appelée «mankouzoué» chez le Yowlè Nord, tandis que le Yowlè Sud la nomme «yowlè tchéli-yii». Grands cultivateurs de riz, le peuple yowlè en a fait sa nourriture de base.

Au niveau des arts, il faut noter la présence du tambour parleur dans le nord du yowlè, qui atteste de la continuité du royaume de Sakassou. C’est un tambour particulier qui, lorsqu’il est joué, transmet des messages que seuls les initiés peuvent décoder. Il faut dire aussi que le masque «zaouli» émane du peuple gouro, mais avec le brassage culturel, il est régulièrement invité dans le yowlè pour les cérémonies d’envergure. Cela montre la bonne entente entre les peuples gouro et yowlè dans la région de la Marahoué.

Enfin de compte, il convient de retenir que le peuple yowlè est subdivisé en deux groupes. Ces deux groupes cohabitent avec les Gouro, les Ayahou et les peuples allogènes dans la région de Bouaflé.

Par KOUAKOU Reine Goninziet

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :