L’HISTOIRE DE MALOKO LE DORMEUR

0 736

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Maloko était le plus grand dormeur du village. Toute la journée, il dormait, toute la nuit il dormait. Il dormait dans sa case, au bord de la piste il dormait, dans son champ de manioc il dormait. Lisez cette histoire et vous verrez comme Maloko dormait bien! Un jour Maloko réussit à marcher jusqu’à sa plantation. Là, il va vers le premier palmier et se couche à l’ombre.

– Ouh! Ouh! Comme je suis fatigué! dit-il. Il n’a pas fini de dire ces mots, ça y est, il dort!
Mais voilà que passe par ici un grand, très grand python.
– Hum, un homme endormi, je vais en faire mon repas du mois, pense le long serpent.
Tout doucement, pour ne pas le réveiller, l’animal se glisse vers Maloko et commence à l’avaler. Maloko est un peu gros, mais ça ne fait rien, celui-ci décide d’aller boire et se reposer au bord du fleuve. Arrivé là, il ne peut plus bouger et s’endort. Mais voilà que passe par là un gros, très gros crocodile.
– Hum! Un python endormi, je vais en faire mon repas de la semaine, pense le crocodile. Et en deux coups de dents, il avale le gros serpent. Le crocodile est comme le python: quand il a bien mangé, il dort. Allongé, sur le sable au soleil, notre crocodile s’endort. À ce moment, arrive sur le fleuve une pirogue. Dans la pirogue, Koffi et Yao, des amis de Maloko, cherchent du poisson pour nourrir le village. Ils aperçoivent le crocodile au ventre rond sur le sable.

– Tu as vu ce crocodile! Nous avons de la chance, ce soir tout le village mangera à sa faim.
Les lances des deux pêcheurs volent. L’animal est mort, touché à la tête. D’un grand coup de couteau, Koffi ouvre le ventre de la bête. Il en sort le grand python.
– Et bien tant mieux! Maintenant nous avons deux animaux. Nous inviterons le village voisin dit Koffi en riant.
Yao à son tour sort son couteau et ouvre le ventre de la deuxième bête.
Alors là, que trouvent-ils? Maloko, leur ami Maloko le dormeur, qui tout doucement, se lève et ouvre les yeux.
Maloko n’est pas content:
– Ah non, les amis! Vous m’avez encore réveillé… mais je suis tout mouillé! Il a plu? Ça ne fait rien, j’ai quand même bien dormi!

Par Alexis Aman Kadjo N’diamoi

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :