LES OUAN OU WAN EN CÔTE D’IVOIRE

0 3 658

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Beaucoup a été dit mais peu a été écrit au sujet du Wan, son ascendance, sa culture et son statut en Côte d’Ivoire. Nous parlons ici du Wan en tant que peuple de Côte-d’Ivoire dont la provenance reste quasi un mystère pour les historiens. Nos recherches n’ont pas été très profondes, faute d’écrits sur le sujet.

Identification et localisation

Le Wan est un peuple du grand groupe Mandé. En l’occurrence les Mandé du Sud. C’est donc un peuple mandingue. Ils ont pour voisins les Koyaka au nord, les Gouro au sud, les Baoulé à l’ouest. Installé au centre-ouest du pays dans la région du Béré, précisément entre Béoumi, Mankono et Bouaflé, les Wan sont un peuple très minoritaire tant du point de vue de leur nombre que de leur installation sur le territoire. On les trouve dans les départements de Kounahiri et de Béoumi.

Les Wan sont composés de deux petits sous-groupes qui sont aussi deux dialectes. Il s’agit du kem’mu et des mya’mu dont je suis locuteur. Les locuteurs de ces deux dialectes se comprennent mutuellement en dépit de quelques différences lexicales et phonétiques. Les Kem’mu sont regroupés dans cinq villages à cheval entre Kounahiri et Béoumi. Ce sont, entre autres, Wlêho, Siapla, Boayaokro. Quant aux Mya’mu, ils occupent toute la contrée de Kounahiri et sont disséminés dans les villages de Gbôtôpla, Grêpla, Golipla, etc. C’est le sous-groupe majoritaire.

LES PEUPLES WAN, MONAN ET SIA : DES ENTITÉS ETHNIQUES JOUISSANT D’UNE RENOMMÉE GRANDISSANTE (1ère Partie)

Les Wan et leur voisinage

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les Wan, relativement à leur situation sur le territoire, ont pour voisins les Gouro, les Koyaka et les Baoulé Kôdê qui leur doivent le masque Goli.

MAsque_1719

D’autres voisins très proches des Wan sont les Mounan que l’on trouve majoritairement dans les villages de Bakopla, Soukrougban et autres. Ce peuple se distingue du Wan seulement au niveau de la prononciation. Sinon, ce sont deux peuples frères dont le mode de vie est identique. Aucune différence au niveau de la culture et de la tradition.

La démographie

Les Wan sont en nombre très restreint sur l’ensemble du territoire ivoirien. En 1971, leur nombre était estimé à 16.500 personnes, dont 3.750 Kem’mu et 12.750 Mya’mu (The Hague Monton, 1971). En 1993, le nombre de locuteurs wan était de 22.000 (Wikipédia). Aujourd’hui, selon le dernier RGPH de 2014, le nombre de Wan en Côte d’Ivoire est estimé à 50.000 personnes. Comme on peut le constater, la population wan a relativement augmenté ces vingt dernières années.

Par Landri Zèdo DRIGBÉ

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :