LES IVOIRIENS, CES CONSOMMATEURS UNIVERSELS

0 23

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Nous sommes dans les rues du Vallon. Mes yeux tombent sur une galerie de pots de décoration importés d’Asie. Ces objets de toutes tailles mettent en évidence la beauté décorative d’orient, avec des designs et des motifs variés. Un peu plus devant, des restaurants vietnamiens, libanais, chinois alignés. Tout le long de cette rue, je me rends compte que rien ne valorise la destination Côte d’Ivoire.

Me vient subitement à l’esprit une interrogation: comment est-ce que les Ivoiriens, avec une culture si variée, plus de soixante ethnies, ne peuvent pas reproduire ces mêmes pots décoratifs sur les mêmes supports alors que nos mamans fabriquent ces mêmes pots dans le pays profond? Pourquoi ne pas inonder de restaurants ivoiriens, avec des mets bien connus et appréciés de chez nous, ces quartiers huppés afin de promouvoir comme les chinois nos cultures? Enfin, sommes-nous condamnés à être des consommateurs universels?

COMMENT LA FRANCE EMPÊCHE L’INDUSTRIALISATION DE LA CÔTE D’IVOIRE SOUS HOUPHOUËT-BOIGNY…

Le cas des pots décoratifs n’est qu’un exemple parmi tant d’autres: nous avons les motifs sur les pagnes, très visibles chez les Baoulé et bien ancrés dans l’univers festifs chez tous les peuples de la Côte d’Ivoire avec le pagne baoulé, les motifs yacouba, senoufo, etc. Nous avons également les tenues que nous portons, notre façon de manger, nos relations avec l’extérieur, etc..

Notre vie est particulièrement rattachée à la consommation de produits fabriqués ailleurs: le matin, nous nous réveillons, éteignons notre réveil fabriqué en Chine, sortons de ses draps tissés en Inde, enfilons notre costume fabriqué en Italie, buvons notre jus d’orange d’Espagne, mettons du lait français dans notre café produit au Brésil; le tout acheté à Carrefour, Soccocé, Trade Center, etc.

Nous sautons dans notre voiture japonaise, empruntons une route construite par Bouygues, pour nous rendre à la station de service Total, faisons le plein et prenons notre téléphone coréen Samsung fabriqué à Taiwan ou américain, IPhone et payons avec Orange Money.

Nous rejoignons nos amis qui fument du cigarillo cubain ou du chicha, mangeons des coquilles Saint-Jacques aux herbes de province, buvons une tête de cuvée, tout ça, dans un restaurant français, chinois, américain, taiwanais; puis discutons de savoir dans des langues étrangères. Réveillons-nous et sortons de ce suicide collectif!

Par Dr. YAPI Michel

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :