«LE PROFESSEUR M’A DONNÉ…»: LA MAUVAISE FOI INCARNÉE

0 159

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Ma petite expérience en tant qu’acteur de l’éducation m’a permis de faire deux petites remarques chez les élèves et étudiants. Ils ont tendance à nier systématiquement avoir reçu tel ou tel cours l’année précédente quand un enseignant leur pose la question. C’est un premier fait qui cache une mauvaise foi qui s’est généralisée depuis des décennies et qui semble s’enraciner dans la mentalité individuelle et collective de tous les élèves de nos lycées et collèges.

L’autre fait c’est que lorsqu’un élève ou étudiant obtient une mauvaise note. Sa première réaction: «Le professeur m’a donné…» Mais quand c’est une bonne note, il devient subitement un héros du jour: «J’ai eu…; j’ai chicoté ça…; j’ai fini avec le prof-là…; j’ai tué…». Il faut être ivoirien pour s’y retrouver parfois. Le métier d’enseignant est ingrat. Si vous voulez goûter à cette ingratitude, bienvenus dans l’enseignement. Dans ce lot d’ingrats inconscients, certains vont pousser le bouchon jusqu’à insulter leurs formateurs: «J’ai fini avec bâtard-là…; le bâtard de prof-là, il n’a pas dit qu’il est fort?…».

C’est tout ce lot d’enfants en conflit avec l’éducation et qui, une fois dans la vie active, se retrouvent dans le peloton des corrompus et s’adonnent à des pratiques peu orthodoxes. Notre société actuelle porte les stigmates de cette mentalité qui peut constituer un problème majeur dans le combat pour le changement des mentalités. Cette tendance à présenter l’enseignant comme le diable est aussi à combattre pour redonner à notre système éducatif ses lettres de noblesse.

Par Dr. YAPI Michel

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :