LE JOUR OÙ LE CAFÉ BAOULÉ ME SAUVA…

0 20

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Une anecdote pour comprendre l’importance du café baoulé. J’étais en DEA et puis, un jeudi matin, je suis allé au campus pour une séance de travail. Je reviens le soir comme à mon habitude, en marchant. Il y avait un chemin bien plus court j’empruntais, loin des regards indiscrets et moqueurs. Je vivais une véritable galère et ce jour, quand j’arrive à la maison, épuisé, je n’ai en tout et pour tout que 250 F CFA.

Et comme le malheur ne vient jamais seul, ma femme m’annonce que le gaz vient de finir. Nous avons tout pour faire le repas, sauf le gaz. Ça me rappelle un peu mon enfance au village quand nous partions au champ: en l’absence d’abri pour conserver le feu en pleine saison des pluies, le ciel nous privait souvent de feu, donc de nourriture.

Comme d’habitude, mes deux enfants m’ont accueilli avec cette joie immense et débordante de voir leur père, leur héros. Hélas, ce jour-là, au-delà du sourire que je leur rendais si bien, ils avaient en face d’eux ce jour, un héros en papier, frappé par la galère et plongé dans une réflexion profonde pour trouver la solution au problème de nourriture. Je n’avais pas mangé de toute la journée et j’avais emprunté le 11 barré en aller et retour. Une combinaison de fatigue et de faim mêlée de pensée sur mon sort.

RECETTE 05 : REDÉCOUVRIR LE CAFÉ BAOULÉ AU XXIème SIÈCLE

Et comme toujours, les enfants sont si innocents que Dieu lui-même m’a tendu la main et m’a délivré du stress pour me sortir d’une situation délicate. J’en avais deux, et pour dire vrai, mes enfants sont ma consolation quand je traverse une situation délicate. Mes deux enfants sont là, ma femme est là. Et puis j’entre dans la chambre et je me couche sur le lit. Je réfléchis à comment j’allais faire pour que les deux petits et ma femme mangent le soir.

Dans ma réflexion, mes deux enfants me trouvent dans la chambre et me disent: « Papa, on veut manger café baoulé ». Jusqu’à aujourd’hui, je ne sais pas qui leur avait mis cette idée dans la tête. Je ne sais pas comment cela est arrivé. Le café baoulé fait souvent des heureux, comme moi ce jour-là. Étudiants en galère dans nos cités universitaires, chômeurs confinés dans le stress de la faim qui donne la migraine et le vertige…

Vive donc le café baoulé!

Par Dr. YAPI Michel

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :