L’AUTRE SENS DES MOTS EN FRANÇAIS POPULAIRE IVOIRIEN (2ème Partie et Fin)

0 8

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Mais il n’y a pas que les verbes pronominaux qui se voient ainsi affubler d’un sens parfois très éloigné de leur sens en français standard. D’où cette seconde partie de notre petit dictionnaire du français populaire ivoirien consacrée aux verbes non pronominaux.

L’AUTRE SENS DES MOTS EN FRANÇAIS POPULAIRE IVOIRIEN (1ère Partie)

Allumer : Donner un coup violent à une personne. On dit aussi « Limer » ou « Appuyer ». Avec une connotation sexuelle, ces verbes signifient « Faire (proprement) l’amour » à une fille. Un peu comme « Tuer » ou « Gérer ».

Arriver : Réussir socialement, atteindre ses objectifs de vie. Exemple : On l’appelle il répond plus, genre il est arrivé quoi… » . Voir « Percer, déchirer ».

Bourrer (quelqu’un) : Lui mentir de façon déhontée. D’où cette phrase créée naguère par les adolescents pour le besoin de la rime : « Un Abouré assis sur un tabouret en train de bourrer ses enfants en abouré ».

Damer sur (quelque chose ou quelqu’un): Laisser tomber, oublier, ignorer.

Demander (la route) : Demander à prendre congé d’une personne à qui on a rendu une visite.

Dévierger : Faire perdre sa virginité à une personne, fille ou garçon.

Flasher : Passer à côté d’un examen, avoir une mauvaise note en classe.

Fréquenter : Aller à l’école, être scolarisé(e).

Galérer : Économiquement parlant, passer des jours ou des moments très difficiles.

Garant (quelqu’un) : Utilisé comme un verbe, signifie menacer, mettre en garde. Exemple : Ils l’ont garant dèh !

Gâter (le nom de quelqu’un) : Salir sa réputation.

Gérer : Utilisé dans de nombreux contextes pour exprimer l’idée de résoudre un problème, faire face à une situation, manager, etc.

Gester : Formé à partir du substantif « geste ». Utilisé à une certaine époque pour dire « Bouger », « Faire un geste ». Exemple : Si tu as gesté…

Griller : Frire. Exemple : Poisson grillé, poulet grillé.

Laper : Rater de très près.

Laver (quelqu’un) : Lui dire ses quatre vérités, le mettre à sa place, le reprendre copieusement.

Manger : Travailler, gagner sa vie, se débrouiller quelque part. Exemple : Djo, tu brilles dèh ; on dirait tu as commencé à manger… On dit aussi « Manger » une fille : coucher avec elle.

Parler (français) : Donner ce qu’il faut en termes de dessous de table pour obtenir une faveur ou faire avancer un dossier.

Paumer : Manger avec la main, particulièrement l’attiéké.

Payer : Généralement utilisé en lieu et place de « Acheter ». Exemple : Prends l’argent tu vas aller payer du pain.

Percer ou déchirer : Parvenir à s’insérer socialement, devenir quelqu’un, réussir à se faire une place au soleil.

Placer (quelqu’un) : Le tromper, abuser de lui. On dit aussi « Doubler » ou « Couper (quelqu’un) ». D’où, selon certaines sources, « Couper-décaler » du nom du genre musical né en Côte d’Ivoire au début des années 2000.

Pointer ou Jaillir (sur) : Notamment une fille. La draguer, lui faire des avances.

Quitter : Venir de quelque part. Avec la particularité, pour ce verbe, de s’employer plutôt avec l’auxiliaire être. Exemple : Tu es quitté où matin-là ?

Raser (quelqu’un) : Lui piquer son ou sa partenaire.

Tomber : Pour un commerce, faire faillite. Par extension, perdre de sa valeur, de son pouvoir ou de son prestige.

Traiter (quelqu’un) : Par analogie au mot « Traitre » dans les années 1990, trahir une personne.

Travailler (quelqu’un) : L’envoûter, lui lancer un sort.

Vendre (quelqu’un) : Dévoiler un secret qu’il voulait pour lui, lui causer préjudice en racontant des choses sur lui. Cependant, « Tu m’as vendu ! » se dit souvent sur un ton très amical.

Virer (quelqu’un) : Éconduire, rabrouer ou ignorer une personne en l’humiliant littéralement.

Par Dr. DJANDUÉ Bi Drombé

Comments
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :