L’ARGENT EN NOUCHI ET EN FRANÇAIS IVOIRIEN

0 735

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Si l’argent dont on dit pourtant qu’il ne fait pas le bonheur fait ainsi courir le monde, je n’ose même pas imaginer ce qu’il en serait s’il rendait les personnes vraiment heureuses. Les nouchiphones et ivoirophones, eux, ne s’embarrassent pas de ces principes et débats philosophiques qui ont d’ailleurs souvent vite fait de voler en éclats une fois que l’argent est là ou qu’il vient à manquer amèrement. Ils sont sensibles à l’argent, allant jusqu’à l’aduler, le chouchouter presque. En témoignent les nombreux synonymes utilisés depuis des décennies pour y faire allusion.

Commençons donc par les termes utilisés pour désigner l’argent de façon générique.

  • le djè ou djètè (mot d’origine baoulé)
  • le jeton
  • la tune
  • le pierre ou le pia
  • les feuilles
  • le tanhman (en gouro on dit gôhi ou tanhman wlè pour se référer à l’argent)
  • le zôtô
  • les gblin-gblin (onomatopée imitant le bruit des pièces de monnaie)
  • le wari (mot d’origine dioula)

Dans nos transactions en Côte d’Ivoire, dans les milieux informels notamment, le nouchi dispose d’une terminologie particulière pour exprimer certains montants. Des termes sont tombés en désuétude essentiellement parce que les monnaies concernées ne sont plus courantes dans les transactions. Il y a par exemple des pièces qu’on voit très rarement de nos jours, sans doute parce que l’argent, trop occupé à travailler, circule difficilement. En outre, les choses qui coûtent 5 f ou 10 f, ça ne court plus les rues en Côte d’Ivoire, émergence oblige.

JETONS

Petit passage en revue:

  • 5 f CFA (pièce) = moro. On disait alors dé moro (deux moros) pour 10 f CFA.
  • 25 f CFA (pièce) = grosse ou grô (car, avant l’apparition de l’actuelle pièce de 500 f, cette pièce était la plus grosse parmi toutes). On disait dé grô (deux grosses) pour 50 f CFA, mais sogbè pour 75 f CFA
  • 100 f CFA = togo (ancien). Aujourd’hui, plomb, mambi.
  • 500 f CFA = gbèssè (mot dioula désignant en principe le cure-dent)
  • 1000 f CFA = krika (ancien). Aujourd’hui, barre, rougeot
  • 1500 f CFA = barre-fils
  • 5000 f CFA = gbon (ancien)
  • 10 000 f CFA = tais-toi (ancien, du temps où le billet de 10 000 f avait une grande valeur). Aujourd’hui arrobase (en référence au signe @ visible sur le billet).

Par rapport à leur couleur, certains billets se voient parfois attribuer des noms d’équipes de football.

  • 1000 f CFA = Liverpool (pour la couleur du billet qui tire sur le rouge)
  • 2000 f CFA = Chelsea (pour sa couleur bleue)
  • 5000 f CFA = St Étienne (pour son vert dominant)

Cela dit, l’argent, il y a ceux qui en ont beaucoup et ceux qui en ont peu ou pas du tout. Celui qui est riche ou qui vit dans une relative aisance, c’est un koutrou, un gourou, un babatchè, un boss, un chef, un dangereux, un unpeuiste (qui a un peu) (Bohui Djédjé Hilaire, 2015, p.69). Alors attention, « un chef n’est pas un chiffon! »

  • Il a un peu (d’argent)
  • Elle a ça (sur elle)
  • Il sent bon
  • Elle brille
  • Il a les tas
  • C’est versé sur elle
  • Etc.

L’autre, celui qui n’a rien, est un rienneux (Bohui Djédjé Hilaire, 2015, p.69), un galéré, un soyé (malheureux, malchanceux).

  • C’est mou sur lui
  • Ça ment sur elle
  • Il voit flou
  • Il est piqué
  • Etc.

Enfin l’argent, certains en donnent plus facilement que d’autres. L’avare ou le pingre est un atchèbè, un Pierre Lokrou ; le généreux est un choco (ouvert, sympathique), le bon vieux-père ou la bonne vielle-mère du quartier.

Deux décennies en arrière, on disait d’une personne avare qu’« Il fait en Pierre Lokrou ». Allusion faite à monsieur Vincent Pierre Lokrou, ministre de l’Agriculture et des Eaux  et Forêts dans le quinzième gouvernement de la République de Côte d’Ivoire sous le président Félix Houphouët-Boigny. En nouchi, krou c’est « cacher » et pierre veut dire « argent ». Vinvent Pierre Lokrou était ainsi devenu le prototype de l’avare par simple coïncidence entre ses noms et des mots nouchi.

Par Paul-Bathesty Djandué

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :