L’AFRIQUE N’EST PAS UN CHAMP D’EXPÉRIMENTATION

0 11

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Jean-Paul Mira et Camille Locht souhaiteraient que le vaccin BCG soit testé en Afrique dans la lutte contre le Covid-19. Ce qui pose problème, ici, ce n’est pas le vaccin contre la tuberculose en tant que tel. S’il y avait un souci quelconque avec le BCG, s’il était dangereux, il n’aurait jamais été administré à chacun d’entre nous dans notre enfance.
Par ailleurs, nous ne sommes pas contre les essais cliniques. Ceux-ci-sont nécessaires si on veut trouver un vaccin préventif ou curatif. Par exemple, le chercheur béninois Valentin Agon a dû tester l’Apivirine, un médicament fait à base de plantes médicinales, sur une vingtaine de patients atteints du coronavirus au Burkina Faso. Ce produit antiviral aurait déjà guéri 12 Français résidant à Ouagadougou.

Ce qui me pose problème, c’est cette phrase du soi-disant chercheur de l’Inserm de Lille: «Est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique où il n’y a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation?» Locht ne dit pas: «Est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique aussi?» L’absence de l’adverbe de degré “aussi” conduit à penser que cette “charité” qui ne commence pas par soi-même ou qui exclut la France est suspecte, que ceux qui se proposent d’aider l’Afrique sont mal intentionnés et que leur vaccin n’a pas pour but de faire du bien mais de nuire aux Africains. Bref, étant donné que l’Europe est l’épicentre de la pandémie, on eût aimé que le vaccin BCG contre le covid-19 soit testé d’abord ou testé également sur la population française.

LE SCANDALE DES « ENFANTS COBAYES » DU NIGERIA

En outre, Locht affirme: «Si je peux être provocateur». Non, Locht ne fait pas de la provocation. Il exprime ou extériorise le mépris, la haine et le racisme qui se trouvent dans le cœur et la tête de plusieurs Blancs. Ce qu’il faut aussi percevoir dans le discours de Locht, c’est un rêve diabolique longtemps caressé par l’Occident : exterminer les Africains. On a l’impression que l’esclavage, la colonisation, la stérilisation des femmes africaines, le Sida et Ebola, des crimes contre l’humanité, ne suffisent pas à certains Occidentaux. Pour eux, les Africains doivent disparaître tout simplement. Ils pourront alors faire main basse sur leurs immenses ressources naturelles. Car, avant Mira et Locht, Jean-Marie Lepen, Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron avaient estimé qu’il y avait trop d’Africains. Mais est-ce le Créateur qui leur a dit que la terre était surpeuplée et qu’il fallait réduire la population chinoise et africaine? Pour qui se prennent-ils? Pourquoi, eux qui se disent intelligents, ne comprennent-ils pas que c’est leur système économique inhumain, leur obsession du profit, leur cupidité, leur propension à assassiner autrui pour s’emparer de ce qui lui appartient, le fait de faire passer l’argent avant l’homme, leur racisme et stupide complexe de supériorité qui mettent à mal la paix et sont en train de détruire le monde?

Par Jean-Claude DJÉRÉKÉ

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :