LA RÉPUBLIQUE CONFINÉE 3: LE SACRIFICE DU PRÉSIDENT

0 28

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Lundi 06 avril 2020, 02h37 du matin, quelqu’un frappe à la porte. Je ne dors pas, comme à mon habitude. Je sursaute. En 3 secondes, la porte est ouverte. J’ai toujours peur quand on frappe à ma porte à une heure induite. En général, cela annonce un cas de maladie.

  • Président, je ne peux pas respirer…
  • Pourquoi ?
  • Je suis enrhumé.
  • Ok !
  • Je ne veux plus dormir dans notre chambre. Je veux dormir avec vous ici.
  • Tu ne peux pas dormir ici.

LA RÉPUBLIQUE CONFINÉE 2. LE VENTRE N’EST PAS UNE POUBELLE: LE TAMPICO DE LA DISCORDE

Il insiste. Et finalement, il se résigne à dormir dans les locaux de la représentation diplomatique. Mais il a peur. Il veut que quelqu’un soit à ses côtés. Il insiste que je sois avec lui. Je vais faire comment? C’est mon premier ministre. Le gouvernement repose sur lui. Je m’exécute sans opposition. Mais bien avant, je lui fais boire une potion que j’ai pris le soin de concocter moi-même. Je suis également un apprenti-tradipraticien. C’est un héritage reçu de ma mère et je crois que ça me réussit bien, car j’aime la nature, ses composantes et ses vertus qui me procurent beaucoup de bien, en termes de santé, bien sûr.

D’ailleurs, la santé de l’un de mes ministres est une préoccupation majeure dans mon programme de gouvernance. C’est aussi cela le sens de responsabilité des parents et des dirigeants. Nos ministres n’ont jamais décidé d’occuper des postes de responsabilités. Quand on leur fait appel, on est aussi comptable de leur bien-être.

Suite: LA RÉPUBLIQUE CONFINÉE 4: LE PRÉSIDENT ET SES MINISTRES

Par YAPI Michel

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :