LA PHILOSOPHIE DU VENTRE: LE VENTRE DE L’ATLANTIQUE

0 24

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Le Ventre de l’Atlantique est le titre du tout premier roman de l’écrivaine sénégalaise Fatou Diome, sorti en 2003 aux éditions Anne Carrière. Le roman met en scène les rêves d’émigration des jeunes Sénégalais. Les lieux (Niodior, Strasbourg) et la vie de la narratrice coïncidant avec ce que l’on sait de la vie de l’auteure, le récit a une dimension autobiographique indéniable.

Pour résumer, Salie, une femme originaire du village de Niodor, vit en France, à Strasbourg, depuis dix ans. Elle prend des nouvelles du Sénégal, par téléphone, via son frère Madické à qui elle transmet des messages pour sa famille. Celui-ci, féru de football, lui demande sans cesse les résultats des matchs et le descriptif des événements, car il rêve de rejoindre sa sœur. Pour lui, vivre en France est synonyme de réussite.

Le thème du rêve est omniprésent dans le livre. Il alimente les conversations. Tout le monde rêve de réussite sociale et le séjour en France se présente comme un passage obligé. La jeunesse de Niodor pense que la seule voie de succès ou de prospérité est la France, voyant ce pays comme un eldorado où il fait bon vivre, et où tous les rêves sont réalisables.

Mais c’est sans compter avec le drame de l’immigration clandestine et, pour ceux qui arrivent par cette voie ou par la normale, les problèmes d’intégration qui empoisonnent l’existence des Noirs en France: le mirage devient rage. La métaphore du ventre personnifie l’Atlantique pour le représenter comme un monstre insatiable qui mange les vies que d’autres ventres ont données dans la douleur. Tant de vies et de rêves engloutis par ses eaux géantes font l’Océan atlantique un grand cimetière aquatique. Au point que, pour une fois, le ventre-cimetière n’est pas le ventre vide d’une femme inféconde mais le ventre plein d’une Mer profonde.

Par Dr. Paul-Bathesty DROMBÉ

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :