LA PHILOSOPHIE DU DOS: LE JUDO, LA LUTTE SÉNÉGALAISE ET LE MISSIONNAIRE

0 26

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Dans une certaine mesure, le dos réunit le judo, la lutte sénégalaise et la position sexuelle appelée ‘missionnaire’.

Au judo, maintenir son adversaire au sol, dos contre le tatami sans qu’il puisse décoller les épaules est synonyme de « ippon ». Le « ippon », c’est le ko du judo. Cet impact significatif sur le dos a pour sanction l’arrêt du combat : le combat est remporté par celui qui a réussi à maintenir le dos de l’adversaire dans cette prise. S’il le maintient pendant 15 secondes, on parle d’un « waza-ari », et 10 secondes un « Yuko »

Dans la lutte sénégalaise, sport traditionnel très populaire au Sénégal et en Gambie, le dos est sollicité. Le combat prend fin dès qu’un des lutteurs chute. Il y a chute lorsque la tête, les fesses ou le dos du lutteur touchent le sol ou qu’il y a quatre appuis (deux mains et deux genoux) sur le sol. Le dos est signe de victoire ou de défaite, c’est selon.

LA PHILOSOPHIE DU DOS

Enfin, dans la position du missionnaire, la femme est allongée sur le dos et l’homme est couché sur sa partenaire. Ils sont face à face. Son nom vulgaire, par ici, est « tue-moi ». C’est la position sexuelle la plus connue et la plus utilisée. Elle est considérée comme une position « naturelle », simple. L’idiot se laisse aller de tout son poids, écrase sa partenaire et risque de l’étouffer. Pour éviter tout ça, il faut prendre appui sur ses coudes et sur ses genoux. Les variantes de cette position de sollicitation du dos sont : utiliser un coussin pour surélever le bassin ; lever les jambes et les positionner sur les épaules de votre partenaire, ou encore entourer le tronc de l’homme avec ses jambes, en joignant les pieds dans son dos. Les deux dos sont alors sollicités, mais différemment.

En ce début d’année, soyons souples comme le judoka et le lutteur sénégalais, simples comme le missionnaire. Souplesse de corps et d’esprit. Dans la Bible il est écrit : « … ; un autre distribue : qu’il s’en acquitte avec simplicité » (Rm 12,8). En 2020, donnons donc du plaisir dans la simplicité. Sans calcul.

Par BOA Thiémélé Ramsès, Professeur des Universités

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :