LA PHILOSOPHIE DU DOS: LE DOS ROND DE LA CHATTE OU QUAND LE CHAT FAIT LE DOS ROND?

0 31

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Le chat a été domestiqué en Afrique, en Égypte ancienne, entre 3000 et 1500 ans avant J. C. Apprécié pour ses talents de chasseur de rongeurs et de tueurs de serpents, il fut parmi les animaux importants et vénérés d’Égypte. Il a pour incarnation la déesse Bastet. Celle-ci répand la joie et l’amour; c’est la déesse de la douceur, de la grâce.

Les différentes attitudes du chat en disent beaucoup sur ses humeurs. Un des langages corporels le plus utilisé consiste à faire le dos rond. Faire le dos rond exprime la peur chez le chat. Lorsqu’il s’arc-boute et que son poil se hérisse, c’est généralement parce qu’il a peur du fait d’un danger immédiat. Il exprime ainsi sa crainte mêlée à l’agressivité devant la présence d’un ennemi hypothétique. Parfois, le chat peut faire le dos rond tout simplement pour exprimer son mécontentement vis-à-vis de son maître. Dans ce cas bien précis, l’animal n’exprime pas la peur mais plutôt sa désapprobation.

Empiéter sur son territoire suffit à le voir se transformer physiquement en monstre terrifiant. Faire le dos rond en accompagnant cette gestuelle d’un feulement ou d’un grognement est signe d’attaque imminente. Dans ce cas, le félin rabat ses oreilles vers l’arrière, ses pupilles se dilatent, ses paupières sont grandes ouvertes et ses vibrisses se tendent vers l’avant. Il crache et semble monté sur la pointe de ses doigts. Mieux vaut déguerpir. Enfin, si votre chat se met sur le dos et vous montre son ventre, c’est qu’il a confiance en vous et réclame des caresses.

Les Égyptiens de l’Antiquité nommaient le chat ‘’miou’ et ‘’miout’’ la chatte. Le rapprochement est évident entre ce mot africain et miauler, minou, minet. Au nom de ses qualités, le langage métaphorique a retenu ‘’minou, la chatte’’ comme synonymes du sexe de la femme. Le félidé a investi le champ lexical du féminisme. Jadis considéré comme une insulte, le mot chatte revit et connaît une cure de jouvence.

Les mouvements LGBT et les féministes se sont réappropriés ce terme péjoratif pour en faire une fierté. La même fierté habite une association d’un genre particulier qui fleurit dans nos villes et campagnes : les mangeurs de chats. Ce sont des sociétés discrètes et secrètes de fins gourmets fondées sur des mythes du chat. Auront-ils les défenseurs des animaux sur le dos?

Par BOA Thiémélé Ramsès, Professeur des Universités

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :