LA PHILOSOPHIE DU DOS ET LE THÉORÈME DE PYTHAGORE

0 24

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Le port du bébé sur le dos est ancré dans les traditions africaines. Mais nos femmes ont tendance à l’abandonner. Il se pratique de moins en moins en dépit de ses avantages connus : facilite la digestion et la formation du lien d’attachement ; réconforte le bébé ; stimule son développement cognitif ; favorise le sommeil ; renforce le sentiment de confiance parentale et de confiance en soi.

Aujourd’hui, l’Europe, qui l’a compris, organise des séances de formation. Les Européens qui ont ce génie de mettre en valeur les emprunts culturels (exemple du chocolat, du café, de la pomme de terre, de l’orange, du matelas, etc.) sont en train de donner au portage du dos toute sa dimension. Il existe des offres de formations d’animatrices d’ateliers de portage dans des écoles d’infirmière. Au Canada, l’Institut national de santé public du Québec a publié une documentation sur l’utilisation sécuritaire des porte-bébés souples et en bandoulière.

Dans quelques siècles, ils viendront vers nous, à l’instar du théorème de Pythagore. En effet, les spécialistes le savent, et Théophile Obenga le rappelle : Pythagore a appris en Égypte maintes « découvertes » qu’on lui attribue directement : table de multiplication, système décimal, théorème du carré de l’hypoténuse, etc. Pythagore a étudié en Afrique. Mais, de nos jours, ce théorème nous revient, appelé Théorème de Pythagore. En sera-t-il de même du portage au dos des enfants ?

Dans quelques siècles, des femmes européennes parcourront nos campagnes et villes, avec des porte-bébés structurés, des meï-taï, des écharpes de portage ou des kangourous, pour enseigner aux Nègres et Négresses ce que leurs ancêtres savaient si bien pratiquer : porter les enfants au dos.

Alors résonneront ces antiques paroles de la prophétie d’Hermès Trismégiste: « O Égypte, Égypte, il ne restera de tes cultes que des fables que la postérité ne croira plus, des mots gravés sur la pierre et racontant la piété…» Cette prophétie appliquée à la philosophie du dos, donnera mutatis mutandis : « O Afrique, Afrique, il ne restera de ton portage au dos que de vagues récits, et tes enfants, plus tard, n’y croiront même pas. Rien ne survivra que des mots gravés sur des pagnes déchirés qui racontent tes pieux exploits du peau à peau bébé-maman…»

Par BOA Thiémélé Ramsès, Professeur des Universités

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :