INTRODUCTION À UNE « LITTÉRATURE CELLULAIRE » IVOIRIENNE (32ème Partie)

0 131

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

II. 192 SMS TELS QUE NOUS LES AVONS REÇUS

1. BLAGUES

1.1. Analyse statistique de la catégorie

Sous-catégorie

Nbre

%

École et actualité 31 28,18%
Amour et sexe 38 34,55%
Blagues d’inspiration religieuse 16 14,55%
Divers 25 22,73%
Total 110 100%

La catégorie BLAGUES comporte 110 textos au total, soit 38 textos dans la sous-catégorie « Amour et sexe » (34,55%), 31 dans la sous-catégorie « École et actualité » (28,18%), 25 dans la sous-catégorie « Divers » (22,73%) et 16 dans la sous-catégorie « Blagues d’inspiration religieuse » (14,55%). L’amour et le sexe apparaissent ainsi comme la première source d’inspiration des BLAGUES dans la « littérature cellulaire » ivoirienne, suivis de près par l’École et l’actualité, notamment l’actualité sociopolitique.

INTRODUCTION À UNE « LITTÉRATURE CELLULAIRE » IVOIRIENNE (31ème Partie)

  • Au regard du style d’écriture

Total

%

N.0 Écriture normative ou standard 13 11,82%
N.1 56 50,91%
N.2 Écriture hybride 21 19,09%
N.3 Écriture sms 14 12,73%
N.4 6 5,45%

Un peu plus de la moitié des textos (50,91%) se situent au N.1 de transgression de la norme, 19,09% au N.2, 12,73% au N.3, 11,82% au N.0 et 5,45% au N.4. Il faut en conclure, le N.2 étant celui de l’écriture hybride, que sur l’ensemble de la catégorie BLAGUES nous sommes à 62,73% dans l’écriture standard et à 18,18% dans l’écriture sms.

  • Au regard de la forme des écrits

Total

%

Textos D 7 6,36%
Textos ID 22 20%
Textos DC 31 28,18%
Textos IDC 50 45,45%

Au regard de la forme des écrits, on peut constater globalement que plus de la moitié des textos, 55,55% au total, ne comportent pas les trois parties que sont l’introduction, le développement et la conclusion, ce qui reflète sans doute, au niveau de cette catégorie, l’une des principales caractéristiques de la « littérature cellulaire » ivoirienne, à savoir une écriture directe.

  • Au regard des genres littéraires

Total

%

Narratif 81 73,64%
Poétique 0 0%
Dramatique 17 15,45%
Argumentatif 4 3,64%
Autres 8 7,27%

Dans la catégorie BLAGUES, le genre narratif est visiblement le genre dominant (73,64%), suivi de très loin par le genre dramatique (15,45%). Les histoires sont ici très généralement racontées à travers de brefs récits basés sur l’humour, l’ironie, la parodie, la dérision ou l’autodérision. Certains auteurs préfèrent faire parler directement leurs personnages à travers des récits dialogués construits à partir de courtes interventions. Dans la variable « Autres » nous classons des textes souvent à caractère purement informatif, donc un cran en deçà des textes argumentatifs en termes de contenu, mais ne manquant pas de créativité.

  • Au regard de la thématique

Total

%

La politique 10 9,09%
L’éducation 20 18,18%
La société 36 32,73%
La famille 10 9,09%
L’amour et le sexe 22 20%
Le présent et l’avenir 1 0,91%
Le bien et le mal 3 2,73%
La vie et la mort 5 4,55%
Les valeurs sociales et humaines 1 0,91%
L’Homme et Dieu 2 1,82%

Les thèmes relatifs à la société (32,73%), au sexe et à l’amour (20%) et à l’éducation (18,18%) sont ici les plus débattus, emportant à eux trois plus de 70% des écrits dans la catégorie BLAGUES.

Suite: INTRODUCTION À UNE « LITTÉRATURE CELLULAIRE » IVOIRIENNE (33ème Partie)

Par Dr DJANDUÉ Bi Drombé, Version originale achevée en septembre 2013

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :