INSTANT HUMOUR (8): LE COQ ET SES POUSSINS

0 107

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Ils vont dire que je mens hein, mais c’est pas grave, je vais parler quand même. On était dans un gbaka, direction « Niangon à gauche ». Pour tous ceux qui empruntent les gbakas, vous savez que les apprentis ont pour habitude de signaler les différents arrêts, mais comme ils trouvent que les noms sont trop longs, il préfèrent les abréger. Donc on est dans le gbaka et à chaque arrêt l’apprenti fait son appel:

– pour Siporex, il dit « Porex »

– pour Saint André, il dit « André »

– pour Terminus47, il dit « 47 »

– pour Carrefour Canal, il dit « Canal »

– pour Petro Ivoire, il dit « Petro »

Chaque fois qu’on dit le nom de ton arrêt, tu réponds comme si c’était ton nom, puis le gbaka s’arrête pour que tu puisses descendre (avec la pression de l’apprenti). Soudain on arrive à la Sodeci et le prochain carrefour s’appelle « Coq Ivoire ». Faut voir l’apprenti entrain de demander: « Coq? coq? y’a Coq dedans non?? » Y’a un vieux qui était assis derrière avec ses enfants, il devait descendre devant « Coq Ivoire ». Imagine-le avec toute la honte devant ses enfants? Comment va-t-il répondre quand l’apprenti insiste: « Y’a pas Coq dedans?? Chauffeur allons aek xa ya pas Coq… »

Le vieux dit: « Eeeeehhh apprenti attends, y’a Coq. » Je suis versé en même temps!!!!! Le gbaka s’arrête et l’apprenti qui est dehors, met toujours la pression au vieux et ses enfants: «  Coq-là, venez chap chap…. » Le vieux répond: « Je viens oh mon fils, ce sont tes frères « les poussins » là qui traînent encore les pas. »

Par Nicolas VIERA

INSTANT HUMOUR (9): MON PREMIER PRÉSERVATIF

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :