« ÊTRE DANS PAIN » OU « METTRE QUELQU’UN DANS PAIN »

0 588

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Les expressions à base du substantif « pain » foisonnent dans la langue française, la plus connue étant de loin « Avoir du pain sur la planche » : Avoir beaucoup de choses à faire. En Côte d’Ivoire, ces dernières années, dans la capitale économique Abidjan, l’on a assisté à une prolifération de boulangeries plus modernes les unes que les autres. Le pain est présent partout en quantité et en qualité, pour le bonheur des Baoulé connus ici pour en être de grands amateurs, mais aussi pour tout le monde.

On peut y trouver une explication lointaine de l’expression « Être dans pain » ou « Mettre quelqu’un dans pain » en français ivoirien, c’est-à-dire, être dans l’embarras ou en grande difficulté, ou mettre une personne dans une situation similaire. Être dans une telle position suppose, en effet, à l’image des ingrédients qu’on y met souvent pour notre alimentation, « être mâché et mangé ». Et il ne fait surtout pas bon de se retrouver entre les dents d’un affamé.

Nour-pain

D’où, récemment, ce message publicitaire de la deuxième plus grande compagnie de téléphonie mobile en Côte d’Ivoire : « Tu as jusqu’au 31 mars pour ne pas être dans pain ».  Les clients étaient ainsi invités à aller se faire rapidement ré-identifier avec leurs puces, sinon ils risquaient de voir leurs numéros suspendus avec tout ce que cela comporte comme désagréments. Le délai allait être prorogé jusqu’au 30 avril, parce qu’en réalité, suspendre des numéros, cela met aussi la compagnie elle-même dans pain. Qui est fou ?

Par Paul-Bathesty DJANDUÉ

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :