«EN WASARI»: SENS ET ORIGINE D’UNE EXPRESSION BIZARRE

0 45

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Selon le site nouchi.com, «wazari» est un adjectif qui signifie «bizarre». Il s’applique à «quelqu’un ou quelque chose qui est dans un état bizarre, vide ou creux». Avec ces deux exemples pour l’illustrer: 1) Mon ventre est en wazari = Mon ventre est vide, creux; 2) Ton habit est en wazari = Ton habit est bizarre.  

Le premier énoncé est tiré du morceau «Gboglo Koffi» de Bilé Didier et les Parents du campus qui chantaient en 1990: «Oh parente! Pitié, libère un ticket sur un frère, le ventre est en wasari…» Il faut mettre cet énoncé dans la bouche d’un étudiant affamé qui quémande un ticket de restaurant pour en comprendre le sens. C’est à partir de là que le dictionnaire en ligne du nouchi donne aussi à l’adjectif «wazari» le sens de «vide, creux».

Mais il n’est pas tout à fait juste de dire que «wazari» signifie «vide» ou «creux». Avant de toucher au sens du mot, il est bon de faire remarquer qu’au niveau de la forme, on le fait toujours précéder de la préposition «en» («en wasari»). Nous sommes donc plutôt en présence d’une locution adjectivale ou adjective comme «à la mode» ou «à pic».

Pour savoir quel sens donner vraiment à «en wasari» dans la phrase «le ventre est en wasari», il faut remonter aux origines de la locution. Vraisemblablement, c’est une déformation populaire de «par hasard» qui a pu aboutir à «en wasari». Mais on est d’abord passé par «par wasar», cette façon de prononcer propre aux personnes pas très instruites.

Partant donc de l’origine «par hasard» (par wasard) qui veut dire «d’une manière imprévue, fortuitement, sans l’avoir cherché» ou préparé, on peut déduire que «en wasari» signifie «désordonné, dérangé, mélangé, confus, trouble, etc.» au point de devenir bizarre, excentrique, insolite, extravagant. Est en wasari ce qui est fait à main levée, sans aucune méthode, à l’aveuglette ou d’une manière hasardeuse. Ce qui le rapproche sémantiquement du terme «wouya-wouya».

À la lumière de ce qui précède, quel serait alors le vrai sens de l’énoncé «le ventre est en wasari». Celui qui a faim a le ventre «vide», certes, mais de mon point de vue ce n’est pas cet aspect de la réalité qui est mis ici en avant. Il a surtout le ventre qui tourne, qui tourbillonne comme si des organes y étaient en conflit en attendant qu’un repas vienne leur apporter du repos et du répit. 

Par  Dr. Paul-Bathesty DROMBÉ

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :