ÉCRIRE EN LANGUE IVOIRIENNE (15): HADJA, SI ON S’EST VRAIMENT PARDONNÉ, ON ATTEND LA SUITE… (2ème Partie et Fin)

0 12

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

C’est dans ça, Rentrée est arrivée, avant-hier, on nous a appelés. On a couru pata pata pata pour aller là-bas, pensant qu’il y avait une Révélation qui était venue de Médine. Djahaaa Rien de bon:

– Ko « on veut une année apaisée ». Alors que tout le monde sait ce qui peut apaiser et même pacifier l’année. Mais on est là, on tourne tourne.

– Ko « on va payer votre transport pour aller à l’étranger pour apprendre bien votre syndicalisme-là. » Je ne sais pas si c’est injure pour dire qu’on n’est pas formés dans ce qu’on fait là waaah, c’est pour mélanger esprit de nous autres qui ne connaissons pas la route de l’aéroport pour dire qu’on va monter dans avion et puis nous endormir devant nos camarades… Je sais pas.

– Ko « préparez-vous pour le concours du meilleur enseignant africain de l’univers mondial… » Ça là, c’est pas provocation ça ? Nous aussi, on peut organiser le concours du meilleur système éducatif pour apprécier notre rang…

– Ko « les vrais points de revendications sont en cours de téléchargement… » Pffff

ÉCRIRE EN LANGUE IVOIRIENNE (15): HADJA, SI ON S’EST VRAIMENT PARDONNÉ, ON ATTEND LA SUITE… (1ère Partie)

Quand j’entends des choses comme ça, on dirait que mon cœur va sortir de ma poitrine. Mais en même temps je dis que c’est pas eux, c’est nous! Nous qui voulons manger igname cuite sans que le feu ne brûle là, c’est nous. Sinon actuellement tout ça était réglé depuiiis… Quand chaud était chaud là et puis ils envoyaient dare-dare 6 ou 7 ministres en pleine nuit-là, qui était serré ? Malgré leur force et leur puissance, ils étaient devenus petiiiits… Après ça, même Tonton Abdallah qui avait commencé à bien gérer notre affaire on lui a dit:  » Mon frère, toi, problème on a déposé sur ta tête au Supérieur là-bas là, tu as fini de régler ça ?  » C’est comme ça que lui il s’est retiré souêêêh avant de s’en laver les mains comme Ponce Pilate. Mon cher, on le comprend aussi hein: faut pas encore que Tonton Amadou sorte de ses « GON » et ça va devenir affaire sur sa tête. 2020 n’est plus loin oooh.

En tout cas, c’est là que j’ai appris la leçon dont on doit tenir compte pour cette année: tactique, pression, technique. Un peu comme on au WC quoi. Parce que « Au WC, c’est la FORCE qui pousse le caca pour que ça sorte, mais c’est avec l’INTELLIGENCE on coupe et puis ça tombe ». À bon entendeur, BONSOIR !

PS: une autre fois, on va faire la délivrance des mamans, tatas, papas et tontons qui attendent qu’on bouge pour tomber en TRANSE D’INDIGNATION alors qu’actuellement toutes les raisons sont réunies. Ce sera pour la prochaine fois si on n’est pas débordés. Parce que y a trop de buzz à gérer actuellement tchai: buzz dans funérailles chez les chinois, buzz de restaurants démocratiques, buzz de gnambros pistoleros…

Par Mamadou TRAORÉ

ÉCRIRE EN LANGUE IVOIRIENNE (16) : LA GRÈVE 2018-2019 RÉSUMÉE EN FRANÇAIS TERRE À TERRE

Comments
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :