DU F CFA À L’ÉCO, COMME DU RDR AU RHDP

0 27

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Sur l’Éco, disons que les spécialistes de la monnaie dont Mamadou Koulibaly ont déjà tout décrypté. En principe, il n’y a plus rien à dire. Mais je voudrais juste partager une réflexion. Il y a un constat qui ne souffre d’aucune ambiguïté : le président Ouattara est très actif dans cette histoire de F CFA et de L’ÉCO. Il est même le principal acteur dans l’affaire. Cela est bien normal quand on sait le poids de la Côte d’Ivoire au sein de L’UEMOA. Dans un autre registre, cette fois en politique intérieure, on sait aussi que le président Ouattara est l’ouvrier principal du RHDP.

Apparemment, les deux sujets n’ont pas de lien. Pourtant oui ! Le lien dans les deux cas est la méthode du principal acteur, Alassane Ouattara. La méthode du principal ouvrier, en effet, se résume dans ces deux mots : diversion et communication. On se rend même compte que toute la gouvernance de M. Ouattara se résume dans ces deux mots. Sa logique est de toujours faire diversion face aux défis de la gouvernance et de faire ensuite la communication pour donner l’impression que tout a changé, tout est réglé. C’est par exemple le cas avec la CMU. Rien de notable n’avance dans ce projet mais on nous donne l’impression qu’il avance.

CEDEAO/CFA : LA GUERRE SECRÈTE DES DIRIGEANTS AUTOUR DE LA MONNAIE UNIQUE (1ère Partie)

Mais bon, Passons et Analysons les cas dont il est question ici: M. Ouattara voulait faire fondre le PDCI dans le RDR qui deviendrait le RHDP. Une sorte de fusion-absorption. Le PDCI a refusé, ayant compris le petit jeu machiavélique. Il change malgré tout le nom du RDR, recrute par le moyen de la pression, du chantage et du clientélisme des cadres du PDCI, selon la direction de ce parti. La communication se charge du reste, faisant croire que le PDCI utile est au RHDP. Et ça continue de façon éhontée.

CFA2

Le même petit manège a été enclenché avec le F CFA. Cette monnaie étant décriée, la proposition a sans doute été faite à la France de changer le nom de la monnaie pour calmer tout le monde. M. Ouattara s’est vraisemblablement inscrit dans cette optique. Ses régulières visites à Macron pourraient l’attester. On nous fait croire, alors, comme pour mieux nous fasciner avant de nous « escroquer », que les pays de la CEDEAO auront une monnaie commune. Tout le monde jubile, car tout le monde voit enfin la fin du F CFA. Il est vrai que sur ce coup, nous avons tous été naïfs. Quel stratagème !!!

Et soudain, la douche froide: M. Ouattara annonce que tous les pays de la CEDEAO n’iront probablement pas à l’Éco car de nombreux pays ne remplissent pas les critères de convergence. Curieusement, les seuls pays qui remplissent ces fameux critères et qui adopteront l’Éco en 2020 sont ceux de L’UEMOA. Il se trouve que ces pays sont ceux qui utilisent le F CFA. Dans ces pays, le F CFA sera donc remplacé par l’Éco. Encore curieusement, 1 euro sera égal à 655 Éco et poussière, comme le F CFA. En réalité, le F CFA a juste changé de nom, comme le RDR. On attend désormais que M. Ouattara nous dise que la convertibilité et la transférabilité de L’ÉCO seront garantis par la France, ainsi que le compte d’opérations logés au trésor français. La boucle sera enfin bouclée avec la communication agressive pour nous faire croire que tout s’est amélioré et que le F CFA est un lointain souvenir. Ça, c’est du Ouattara !

Par Donatien ROBÉ
La Côte d’Ivoire sociale

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :