DISCOURS D’OUVERTURE DU SÉMINAIRE DE LANCEMENT DE L’INITIATIVE CITOYENNE «ZÉRO-MORT-EN-2020 »

0 27

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

-Monsieur le Représentant de l’Union Européenne.

– Monsieur le Représentant du Ministère de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté.

-Mesdames et messieurs les représentants des ONG et Fondations internationales

– Mesdames et Messieurs les responsables et représentants des partis politiques

– Mesdames et Messieurs les responsables et représentants des organisations de la Sociétés civiles

Monsieur Le Directeur Exécutif du centre ESD

Chers participants.

Je vous prie de recevoir mes salutations les plus humbles et respectueuses. Au nom de la Ligue

Panafricaine pour l’Eveil des consciences je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre

historique où nous célébrons la paix et le vivre ensemble.

LIPEC2

Mesdames et monsieur, avant de vous livrer le contenu de cette initiative citoyenne, permettez-moi de vous présenter en quelques mots la Ligue Panafricaine pour l’Eveil des

Consciences. Créé en 2017 notre organisation citoyenne fait la promotion de l’engagement citoyen, la participation politique des jeunes, la promotion de la cohésion sociale et le développement durable. Vous remarquerais que nos chemins croisent facilement ceux du centre ESD sur plusieurs thématiques qui fait de lui notre partenaire naturel.

Mesdames et Monsieur, comme vous le savez, dans son discours du 6 janvier 1941, connu sous le nom du « discours des quatre libertés », le président américain Franklin Roosevelt a érigé en liberté fondamentale, la liberté de vivre à l’abri du besoin. Vous conviendrez avec moi que les efforts harassants que nous fournissons chaque jour dans nos vies professionnelles militent dans ce sens. Aussi, dans les Etats démocratiques, les populations confient leur gestion à des personnes qui à leur tour doivent travailler pour créer les conditions favorables pour que les hommes vivent à l’abri du besoin afin de conserver leur dignité et jouir de la liberté. C’est d’ailleurs pour ça que le vote est un devoir de citoyen.

Toutefois, la condition première pour espérer bénéficier des politiques sociales afin de vivre à l’abri du besoin, c’est d’abord rester en vie. A ce propos, le célèbre journaliste burkinabè Norbert Zongo disait et je cite « des libertés individuelles et collectives, je dirai seulement un mot : le droit d’abord à la vie. Car pour jouir de la liberté, il faut vivre ». Fin de citation. Tout est dit.

Malheureusement, dans notre pays, des crises post-électorales ont arraché à des milliers de personnes le droit à la vie, anéantissant ainsi tout espoir de vivre à l’abri du besoin. Pire, des milliers de veuves, d’orphelins forcés, de blessés à vie sont condamnés à survivre car de la crise de 2010, il ne leur reste plus rien.

Voilà d’où nous tirons l’essence et quintessence de l’initiative «Zéro Mort et Zéro Victime en 2020 ».

LIPEC 3.jpeg

En claire, cette initiation s’organise en trois volets.

1)Une campagne digitale : dans les jours à venir, nous lanceront le recrutement de 50 cyber activistes bénévoles, de 20 organisations et 10 journalistes professionnels. Après quoi, un séminaire de renforcement de capacité sur « la construction d’un message de paix en période électorale » sera organisé à leur endroit afin de leur donner les outils nécessaires pour mener à bien la campagne digitale est donc avec cette équipe que nous allons envahir la toile avec des publications, des visuels et des vidéos en faveur de la paix et de la cohésion sociale.

2)Une campagne terrain : Tirant les leçons des crises communautaires et des tensions que notre pays connait, nous avons décidé d’organiser des dialogues communautaires auprès des populations pour contribuer à notre niveau à la construction d’un climat social apaisé avant les élections de 2020. Nos villes cibles sont : Abidjan, Beoumi, Bouaké, Blolequin et Korhogo.

3)La rédaction de la charte de la responsabilisation des acteurs politiques pour les élections apaisées. : Pour nous, ceux qui orientent le discours politique ont un grand rôle à jouer dans la construction des élections apaisées. La teneur de leur message peut soit permettre d’allumer la flamme de la confrontation ou militer en faveur du vivre ensemble. C’est pourquoi, nous voulons avec la participation des acteurs de la société civile, et les jeunesses de partis politique rédiger une charte qui va contenir nos attentes vis-à-vis des leaders politiques et aller vers eux pour qu’en signant notre charte, ils s’engagent sur l’honneur en tenir des discours responsables afin que les élections n’emportent plus de vies dans notre pays.

LIPEC4.jpeg

Mesdames et monsieur, voici donc le contenue de notre initiative. Mais pour atteindre ces objectifs, nous avons besoin d’appuis. C’est pourquoi, lancer un appel à l’endroit du ministère de la cohésion sociale, à tous les citoyens, aux institutions ainsi qu’aux fondations nationales et internationales. Nous avons besoin de partenaires techniques et financiers pour mener à bien ce projet que nous pouvons aisément baptiser « Projet de la vie ».

Comme le disait Bamba Madia : « Ceux qui aiment la Paix doivent apprendre à mieux s’organiser que ceux qui aiment de la guerre ». A vous hommes et femmes épris de paix, il est temps de nous organiser. Il est temps de nous mettre ensemble pour travailler afin de construire la Paix que nous désirons tous pour ce pays. Il y va de notre responsabilité commune de travailler pour laisser aux générations à venir, un pays paisible. Engageons-nous ensemble et faisons notre part.

Sur ceux, je déclare ouvert l’atelier de ce jour et je vous souhaite par la même occasion un bon atelier. Que les échanges de ce jour soient fructueux et jettent les bases d’une élection apaisée en 2020.

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :