DIDIER DROGBA, PARDONNE-LEUR CAR ILS NE SAVENT PAS CE QU’ILS FONT…

0 20

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Cette chronique, je la dédie au frère mien Emmanuel Kouamé, l’homme à qui je dois ce titre. Merci cher frère de l’avoir évoqué dans un commentaire sous mon précédent post relatif à l’affaire Drogba. Il ne pouvait y avoir meilleure injonction à l’enfant de Niaprahio à l’endroit de ces quelques brebis d’adversaires qui s’égarent, par ignorance, dans son dos. Drogba doit pardonner à tous ceux qui tentent, du reste maladroitement, de lui faire la contradiction. Certains dirigeants de clubs se sont prêtés au jeu risible de distribution de quelques enveloppes dérisoires pour qu’on boycotte les rencontres que DD11 sollicite. Et ils sont tellement encroutés dans l’ignorance qu’ils ne savent pas pourquoi Drogba ne réagit pas.

Combien un dirigeant de club ivoirien peut-il mettre dans une enveloppe pour penser inquiéter la poche de Dahi Zoko? Le jour où Dieu daignera leur ouvrir les portes de la raison, ils sauront qu’ayant l’esprit occidental, Didier Drogba connaît bien le piège de la distribution des enveloppes d’argent et ce que cela signifie pour celui qui se veut propre dans cette nouvelle aventure FIF. C’est de la corruption. Qui ne se souvient du scandale du match OM-Valenciennes du jeudi 20 mai 1993; Bernard Tapie, en tant que président du club phocéen, répondant aux actes de son club, s’est retrouvé dans un médiatique imbroglio judiciaire dont les mémoires alertes peuvent encore se souvenir. Et Drogba qui est un homme intelligent le sait; sinon, que peuvent des enveloppes squelettiques devant les poches d’un homme qui pèse plus de 100 milliards de F CFA? Et que peuvent les très expérimentés anciens/présents locataires de la FIF qui elle-même tourne avec un budget de 7 ou 8 milliards, c’est-à-dire 15 fois moins riche que Drogba lui-même?

LES GRIEFS DES ANCIENS FOOTBALLEURS CONTRE DIDIER DROGBA

L’ignorance de ces esprits agités est si forte qu’ils enfourchent encore une trompette dont ils ne maîtrisent pas les notes. Drogba n’aurait rien apporté au football ivoirien. Le président de l’Africa Sport Vagba Alexis, le porteur d’une telle charge, pourra-t-il dire aux supporters de son club ce que lui, en tant que Vagba Alexis, a apporté à l’Africa si ce ne sont des palabres à n’en pont finir; on se chamaille pour un siège comme la pièce de théâtre de Hyacinthe Kakou; c’est bien le cas. Pugilat avec Antoine Bahi, pugilat avec Koné Cheick Oumar, voilà les exploits dont il est le maître d’ouvrage. L’ignorance est si grande chez ces hommes aigris par la perspective de la révolution nouvelle qui s’annonce qu’ils feignent de ne pas savoir ce que Drogba a apporté au football ivoirien.

Moïse a conduit les Israélites aux portes de Canaan mais n’y est jamais arrivé lui-même, mais c’est lui Moïse que la postérité retient comme le guide du peuple d’Israël. Drogba n’a certes pas pris la CAN, mais c’est à lui que la Côte d’Ivoire doit le retour de l’engouement des Ivoiriens pour le football; c’est à l’évocation de son seul nom que des recruteurs se sont abattus sur les centres de formation dans les années 2006, 2008 pour soustraire de nombreux jeunes à la misère dans les clubs d’ici et leur ouvrir les portes de la gloire en Europe. C’est aussi ce même nom de Drogba qui a permis à beaucoup de jeunes joueurs d’obscurs petits clubs d’obtenir des signatures en Angleterre, en Allemagne, etc.

Lui qui a tant donné au football devrait savoir que depuis une trentaine d’années, l’Africa s’entraîne sur le terrain de la Sotra, pendant que Roger Ouégnin, lui, a su tisser des partenariats gagnants et doter l’Asec de structures qui font pâlir de jalousie. Mais Dieu n’oublie jamais ses enfants et Vagba Alexis ne sera pas oublié, notre Seigneur lui a même déjà pardonné; mais la justice des hommes, elle fait son cours et quand il se délestera de sa masse de haine inutile contre Drogba, il devra répondre de ce dont on l’accuse dans ce procès reporté au 29 mai prochain.

Par Frédéric GNÉZÉ

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :