CURIOSITÉS D’ABIDJAN : L’INTERCULTURALITÉ EN ACTION À ABOBO

0 11

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La visite d’un ami cher interrompt mon immersion matinale dans un article scientifique. L’occasion étant bonne pour s’offrir une aération cérébrale, je décide d’accompagner M. Yao Olivier, après sa brève visite fraternelle, à la Pharmacie de Biabou sur l’axe Abidjan-Alépé. C’est la pharmacie de garde dans notre zone ce mercredi 7 août 2019, jour anniversaire de la Côte d’Ivoire indépendante, chômé et payé pour la cause. Olivier a en effet besoin d’un médicament pour son petit dernier.

INTER6

Sur notre route, en face de la Pépinière d’Abobo, un ballet de femmes européennes au son du Djémé attire notre attention. Préoccupés par notre course, nous nous contentons dans un premier temps de regarder de loin les pas de danse coordonnés au milieu d’un petit public de curieux. Mais en revenant de la pharmacie, nous sommes sur le bon côté de la chaussée ; alors difficile de ne pas marquer une pause, à presque 10h du matin, pour savourer aussi de plus près cet échange culturel en action en plein cœur de la commune populaire d’Abobo.

Pour moi, ce spectacle gracieusement offert à tous les passants représente, comme beaucoup d’autres actions de par le monde, le visage humain de la mondialisation. Voir des Européens s’investir ainsi en argent et en énergie dans l’apprentissage du Djémé et de la danse africaine, est fort révélateur de ce trait de caractère que j’apprécie chez eux : se donner corps et âme, pendant toute une vie, au métier ou à l’activité qu’on a choisi d’exercer. Et il n’y a aucun doute que, parmi ces hommes et femmes blanches littéralement en transe devant nous, beaucoup écrivent déjà sur ce voyage et cette aventure. Les choses ont la valeur qu’on leur donne.

Par Dr. DJANDUÉ Bi Drombé

Comments
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :