CÔTE D’IVOIRE: LE TERRIBLE ÉCHEC DES PARTIS POLITIQUES

0 47

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Depuis le vote sur la loi portant financement des partis politiques, loi votée sous le régime Gbagbo, les partis politiques ivoiriens représentés au parlement bénéficient d’un financement avec de l’argent public compris annuellement entre 200 et 800 millions de F CFA. En fonction du nombre de députés.

Cet argent, entre autres choses, devrait servir à former les militants des partis politiques à l’esprit démocratique, au respect de la chose publique, au respect des institutions républicaines et ceux qui les incarnent, à leur apprendre à voter, à accepter les résultats des élections, à respecter les opinions et les différences dans une république.

En observant les écrits, les propos, le comportement de certains militants des trois présumés grands partis politiques en Côte d’Ivoire et sans généraliser, on peut affirmer sans risque d’être contredit que l’argent public, de ce côté, est gaspillé pour rien. Il suffit, pour s’en convaincre, de voir ce qui se passe depuis quelques jours et sur la toile, entre les militants d’un certain parti politique.

Au nom de quel principe politique, en effet, des militants ou présumés tels, d’un parti politique, peuvent se permettre d’insulter l’intimité d’une femme, la traiter de tous les noms? Sous le simple prétexte qu’elle aurait exprimé une opinion qui ne plaît pas à quelques individus ? Qui va nous débarrasser de tout ce fanatisme ambiant et dangereux pour la stabilité de ce pays?

Par Tiémoko Antoine Assalé