« C’EST PAS TOI OH (C’EST MOI) ! »

0 110

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

Aveu de la légèreté du sujet parlant dans une situation ou d’une erreur de jugement plus ou moins grave qui lui est directement ou non préjudiciable. Par conséquent, c’est un aveu de responsabilité.

La tournure signifie donc « Ce n’est pas ta faute c’est la mienne / Ce qui m’arrive là, je l’ai amplement mérité ». Il faut cependant préciser que, comme pour la plupart des tournures, le contexte et la situation de communication jouent un rôle déterminant pour le sens et surtout l’état d’esprit du sujet parlant. En effet, la tournure peut traduire un désenchantement réel ou feint, enjoué ou triste selon que la situation est grave ou conviviale.

Imaginons ainsi deux amis dont l’un vient de bénéficier du sens du partage et de la solidarité spontanée de l’autre en recevant de lui un peu d’argent afin qu’il « se défende avec ça » (« se dépanner », faire face à ses petites courses). Si l’ami obligé, plutôt que d’exprimer ses remerciements à son bienfaiteur trouve le geste de celui-ci insignifiant et demande un plus grand sacrifice financier de sa part, le donateur pourra répliquer, amicalement « C’est pas toi oh » sous-entendu « si je ne t’avais rien offert, tu ne te serais pas montré exigeant ».

Par BOHUI Djédjé Hilaire, Petit recueil d’ivoirismes, 2015, p.37

 

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :