CES NOMS PASSÉS DANS NOTRE PARLER QUOTIDIEN EN CÔTE D’IVOIRE (8ème Partie et Fin)

0 43

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous dès maintenant à Attoungblan.net.

7. DANS LE TRANSPORT ET LA COMMUNICATION

Dans la septième et dernière catégorie des thématiques donnant lieu à l’utilisation de noms de personnages historiques ou actuels d’ici et d’ailleurs, certains noms se sont fait une place dans le parler quotidien des Ivoiriens dans le domaine du transport (Eto’o et Obama) et celui de la téléphonie mobile (Banny et Tchiressoua).

7.1. Eto’o ou Obama ? Faites votre choix.

Samuel Eto’o Fils, né le 10 mars 1981 à Nkon (Douala) au Cameroun, est un footballeur international camerounais évoluant au poste d’attaquant. Considéré comme l’un des meilleurs footballeurs au monde de sa génération et l’un des meilleurs joueurs africains de tous les temps, Samuel Eto’o a marqué plus de 130 buts en cinq saisons avec le FC Barcelone.

Barack Hussein Obama, né le 4 août 1961 à Honolulu (Hawaï), est un homme d’État américain, 44ème président des États-Unis du 20 janvier 2009 au 20 janvier 2017. Fils d’un Kényan noir et d’une Américaine blanche du Kansas, il est élevé durant plusieurs années en Indonésie.

En Côte d’Ivoire, les noms Eto’o et Obama ont été attribués à deux véhicules de marques Toyota Corolla généralement utilisés comme taxis. Cherchant à comprendre pourquoi, un ami proche m’a confié que concernant le modèle Obama, c’est parce qu’il serait sorti au moment où Barack Obama accédait à la Maison blanche. Pour le modèle Eto’o, la question reste donc toujours posée.

CES NOMS PASSÉS DANS NOTRE PARLER QUOTIDIEN EN CÔTE D’IVOIRE (7ème Partie)

7.2. Téléphone Banny

Charles Konan Banny, né le 11 novembre 1942, est économiste et homme d’État ivoirien. En 1976, il entama une longue carrière de banquier avec son entrée à la BCEAO. À la suite de la crise ivoirienne, il est nommé Premier ministre de Côte d’Ivoire du 4 décembre 2005 au 29 mars 2007. Puis président de la « Commission dialogue, vérité et réconciliation » de septembre 2011 à décembre 2014.

C’est pendant qu’il était Premier ministre, et donc sous les feux des projecteurs qui faisaient constamment briller sa large calvitie, que Banny a vu son patronyme attribué à un petit téléphone de marque Motorola alors très apprécié pour sa forme compacte. On le préférait le plus souvent de couleur grise ou noire. Je me souviens que le mien était d’un gris lumineux. Mais qu’avait ce petit téléphone en commun avec M. Charles Konan Banny ? Il semble qu’il ressemblait un peu à sa tête divisée en deux parties irréconciliables par une calvitie tenace.

7.3. Être en Guel Tchiressoua

GUEL TCHIRESSOUA

C’est un footballeur international ivoirien né le 27 décembre 1975 à Sikensi. Formé à l’Asec d’Abidjan, il remporte en 1997 le titre de meilleur buteur du championnat national. Il était très aimé des supporters du FC Lorient, club dans lequel il a gagné la Coupe de France en 2002 face à Bastia.

En Côte d’Ivoire, au moment où le téléphone portable faisait son entrée dans la vie quotidienne des populations, le coût de la communication était si élevé (jusqu’à 500 F CFA la minute dans les cabines téléphoniques) que « Bipper » était une pratique courante. De celui qui n’avait plus d’unités pour appeler et ne pouvait que recevoir les appels, on disait qu’il était « en Guel » ou « en Guel Tchiressoua », sous-entendu « Guel qui reçoit ». On jouait ainsi sur le rapprochement phonologique entre « Tchiressoua » et « Qui reçoit »

On est obligé de conclure en relevant simplement que cette article publié en huit (8) parties ne dresse pourtant pas une liste exhaustive des noms passés, pour une raison ou pour une autre, dans le parler quotidien des Ivoiriens. J’ai décidé par exemple d’ignorer « le col Mao », à cause de son caractère plutôt universel pour ce que j’ai pu observer, et tous les noms de personnalité d’ici et d’ailleurs donnés à des rues ou d’autres infrastructures célèbres (Carrefour Duncan, Boulevard Nangui Abrogoua, Boullevard Latrille, Boulevard Giscard D’Estaing, Pont Félix Houphouët-Boigny, Pont De Gaulle, Université Alassane Ouattara, etc.). Vous voyez bien qu’on n’en n’aurait pas finit, il fallait donc faire des choix.

Par Dr. DJANDUÉ Bi Drombé

Commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :