CES NOMS PASSÉS DANS NOTRE PARLER QUOTIDIEN EN CÔTE D’IVOIRE (7ème Partie)

0 31

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

6. DES HOMMES DE POIGNE

Le Guinéen Sékou Touré et l’Ivoirien Laurent Gbagbo sont deux hommes politiques qui, chacun à sa manière, se sont taillé une réputation de résistants infatigables. Tous deux sont des diseurs de « NON » à la France. L’histoire, qui n’oublie rien, a également retenu ce trait commun de caractère d’une façon assez particulière, par le truchement de l’imaginaire et du langage quotidien des populations d’hier et d’aujourd’hui.

6.1. L’herbe Sékou Touré

Ahmed Sékou Touré, né le 9 janvier 1922 à Faranah en Guinée française et mort le 26 mars 1984 à Cleveland, est le premier président de la République de Guinée, en poste depuis l’indépendance obtenue de la France en 1958 jusqu’en 1984.

Sékou Touré s’est illustré dans l’histoire de la lutte pour l’émancipation des peuples africains par son caractère bien trempé, son éloquence et, surtout, ce « NON » retentissant au Général De Gaulle et à la France qui a valu à la Guinée Conakry une indépendance précipitée et « sans sauce » le 2 octobre 1958.

Depuis mon enfance, et la chose remonte à longtemps avant ma naissance, une espèce d’herbe (l’herbe du Laos), de son nom scientifique Chromolaena odorata ou Eupatorium odoratum, a été baptisée « Sékou Touré » par nos parents. Sur quelle base ?

CES NOMS PASSÉS DANS NOTRE PARLER QUOTIDIEN EN CÔTE D’IVOIRE (6ème Partie)

Sékou-Touré

Des sources orales m’ont expliqué que cette herbe aurait commencé à pousser en Côte d’Ivoire après le passage de Sékou Touré dans notre pays. Pour d’autres sources, en revanche, l’herbe s’est vue attribuer ce nom pour sa nature intraitable et tenace. Elle ne se laisse pas faire comme le président Sékou Touré et se répand rapidement dès qu’elle pousse quelque part.

Cette réputation aussi trempée que celle de Sékou Touré, qui en fait « une véritable calamité végétale », explique justement que la même herbe soit appelée « King-kong» au Cameroun ou « Choléra » au Zaïre. Sékou Touré serait-il allé répandre l’herbe dans ces pays aussi ? Rien n’est moins sûr.

Selon une autre source, cette plante originaire des Antilles et d’Amérique tropicale a été importée volontairement en Afrique comme plante de couverture pour protéger les plantations de l’érosion et des mauvaises herbes, ainsi que pour régénérer le sol. Faute d’avoir été maîtrisée, elle « est devenue rapidement très envahissante ».

Pourtant, le Sékou Touré est un antibiotique très efficace. Pour ce que j’en sais, on l’utilise au champ pour neutraliser les blessures fraîches à la machette, à la daba ou provoquées par une racine d’arbre, etc. On broie des feuilles vertes de Sékou Touré dans les deux paumes de la main et on presse la pâte obtenue pour verser le jus vert foncé dans la blessure en le faisant ruisseler le long du pouce. On recouvre ensuite la blessure avec les feuilles broyées qu’on maintient à l’aide d’un morceau de tissu.  

Sékou-Touré

6.2. Les cuvettes Gbagbo

Laurent Gbagbo, né le 31 mai 1945 à Gagnoa, est historien, écrivain et homme d’État ivoirien. Longtemps opposant à Félix Houphouët-Boigny, il est élu président de la République de Côte d’Ivoire en 2000. Il occupe cette fonction jusqu’au 11 avril 2011. Sa présidence est notamment marquée pendant plusieurs années par une crise politico-militaire qui divise le pays.

Depuis son opposition « osée » à Félix Houphouët-Boigny, père de l’indépendance et premier président de la Côte d’Ivoire moderne, jusqu’à sa déportation à la Cour pénale internationale (CPI) après la crise de 2010 et sa libération en 2018, en passant par sa prise et sa gestion du pouvoir, Laurent Gbagbo s’est bâti une réputation de résistant et de « dur à cuir » qui a dépassé les frontières de son pays.

C’est en vertu de ce trait de caractère que son patronyme a été attribué, depuis ses années d’opposant, à des récipients (seaux ou bassines) en plastique d’une solidité telle qu’ils peuvent durer très longtemps. En Côte d’Ivoire, sur les marchés et dans les ménages, il est fréquent d’entendre les femmes parler de « cuvette Gbagbo » ou simplement « mon Gbagbo ». Plus récemment, un certain « riz Gbagbo » a fait aussi parler de lui dans nos assiettes.

Suite: CES NOMS PASSÉS DANS NOTRE PARLER QUOTIDIEN EN CÔTE D’IVOIRE (8ème Partie et Fin)

Par Dr. DJANDUÉ Bi Drombé

Comments
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :