CARNET DE VOYAGE 55: EN MISSION DANS LA DEUXIÈME VILLE DE CÔTE D’IVOIRE (2ème Partie et Fin)

0 16

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Nous arrivons à 14 heures 50 minutes à Élibou car quelques arrêts nous ont quelque peu retardés: l’attente du passager à la gare, la station à péage d’Attinguié et l’approvisionnement en carburant à la station de la Gesco. À Élibou, le conducteur demande à tous ceux qui veulent se soulager de descendre pour le faire. Le Président Koffi descend et ramène des bananes braisées avec des arachides. Un met simple et très apprécié de la gastronomie ivoirienne. Nous nous mettons rapidement à table. Tout le monde finit par reprendre sa place à bord du car et nous continuons notre route.

Nous arrivons à Yamoussoukro à 16 heures 45 minutes. Après un autre temps d’arrêt, le car reprend sa route. Il dépasse le premier lac de la capitale politique, le deuxième bordant la résidence du premier Président de la République de Côte d’Ivoire, Feu Félix Houphouët Boigny qui, elle-même, fait face à la Basilique Notre Dame de la Paix, un joyau architectural hors du commun. Le véhicule arrive à Morofé, dépasse le corridor-nord de la ville et s’engage vers Tiébissou. L’autoroute ayant pris fin à l’entrée de Yamoussoukro, c’est un autre voyage qui commence. Sur cette voie fortement endommagée par endroits, le car dépasse beaucoup de village: Séman-Sanhourikro, Lolobo, N’dèbo, Ménou, Sakiaré, Adjibri, Tounzouébo, Gbomi-Kondéyaokro, Gbomi-N’zambo. Après le dernier village cité, nous arrivons à Tiébissou qui est devenue une ville très appréciable. Un petit temps est mis pour laisser descendre les passagers arrivés à leur destination.

CARNET DE VOYAGE 55: EN MISSION DANS LA DEUXIÈME VILLE DE CÔTE D’IVOIRE (1ère Partie)

Après Tiébissou, nous poursuivons notre route jusqu’à Bouaké, après avoir franchi des villages et des villes dont N’djébonoua. Une fois à l’intérieur de la gare de la capitale du centre, le car stationne et tous les passagers descendent. J’appelle immédiatement notre hôte Néyam Sébastien. Il nous indique un hôtel au quartier Hanwounyansou. Vite un taxi ! Après quelques détours, nous y voilà.

À la réception, nous demandons une chambre pour nous deux. La gérante refuse catégoriquement. Selon elle, leur établissement n’accepte pas deux hommes pour une chambre. Nos interrogations pour en connaître le motif restent insatisfaites devant des réponses non convaincantes. Finalement, je retiens une seule chambre ventilée à huit mille francs (8 000 F CFA) et le Président se rend au domicile de son petit frère pour y passer la nuit.

Le lendemain matin, c’est-à-dire le vendredi 23 août 2019 à 9 heures, la réunion de création de la Coordination Régionale de Bouaké se tient au Groupe Scolaire Hanwounyansou Château. Là, une trentaine de participants s’installent pour leur importante contribution. Ils se composent d’hémophiles, de parents d’hémophiles et de bénévoles.

Après des échanges fructueux, le Président de l’ONG IHMS, Koffi N’dri Moïse, nomme Monsieur Néyam Sébastien Coordonnateur Régional de l’ONG IHMS à Bouaké. Ce dernier propose son bureau qui se présente comme ci-dessous, sous réserve des propositions des représentants du corps médical:

  • NÉYAM SÉBASTIEN ANDRÉ, coordonnateur bénévole, 01 23 63 37
  • KOUAKOU KOUAMÉ INNOCENT, coordonnateur adjoint, parent d’hémophile, 57 48 98 36
  • N’GUESSAN KOUAMÉ JACQUES, secrétaire général bénévole, 09 93 68 54
  • CISSÉ KADIDJATA, secrétaire générale adjointe, parent d’hémophile, 06 45 42 74
  • YAO AMOIN LAURE, trésorière générale, parent d’hémophile, 04 95 54 66
  • SORO YRATÉRI BAKARY, trésorier général adjoint, bénévole, 09 90 70 01
  • ANÉ CHARLEMAGNE BINDÉ FÉLIX, chargé de communication, bénévole, 01 23 01 89
  • KOFFI GNAMIEN ADAM DÉSIRÉ, chargé de communication adjoint, hémophile, 49 38 44 56
  • DR YAPI, chargé de la formation et de la prise en charge, médecin, 49 19 85 16
  • KANDÉ TIÉMOKO, chargé de l’organisation, bénévole, 03 56 91 11
  • SORO KORONAN YSSOUF, chargé de l’organisation adjoint, parent d’hémophile, 04 50 79 58
  • N’DAH KONAN, premier conseiller, bénévole, 05 14 46 69
  • TIMITÉ GAOUSSOU, deuxième conseiller, hémophile, 88 62 56 33

Le Président Koffi Moïse promet incessamment une décision de nomination de la Coordination Régionale de Bouaké après le complément de la liste par les représentants du corps médical. La réunion se termine à 10 heures et notre mission à Bouaké prend fin sur une note d’espoir pour les hémophiles ivoiriens et leurs parents.

Par KOUAMÉ Jonas, Vice-président de l’ONG IHMS

CARNET DE VOYAGE 56 : INVITÉ PAR LE MAIRE DE TIASSALÉ

Comments
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :