AGBOVILLE 2019: VIVE LE FENACMIS! (3ème Partie)

0 18

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Monsieur Adama BICTOGO poursuit les allocutions. Il avoue avoir apporté une modeste contribution pour accompagner l’initiative mais, ayant maintenant saisi tout l’intérêt de ce projet, il prend l’engagement ferme de renforcer sa collaboration avec le FENACMIS dans l’avenir. Il offre un repas à tous les festivaliers le vendredi 19 juillet 2019. Il a épousé l’idée d’inculquer l’esprit d’entrepreneuriat aux enfants très tôt à l’école et reconnu les potentiels que développe le FENACMIS. C’est un instrument de valorisation de l’industrie culturelle, le civisme et l’engagement de tous pour la réussite de l’école. Il dénonce les réflexes quotidiens d’incivisme qui ont tendance à se multiplier ces temps-ci. Notre devise, « Union-Discipline-Travail », doit être un facteur de quête d’exemplarité. Et nous devons tous célébrer l’école comme un foyer d’incubation de la promotion de l’excellence. Au nom de la population, des cadres, il rend aussi hommage à la Ministre Kandia CAMARA et formule des vœux de paix pour la Côte d’Ivoire.

AGBOVILLE 2019: VIVE LE FENACMIS! (2ème Partie)

Madame le Ministre Kandia CAMARA, en sa qualité de Présidente du FENACMIS, clôt la série des allocutions. Elle salue le dynamique maire, pilier du renouveau à Agboville, Monsieur Albert Acho N’CHO. Elle note la fidélité d’Agboville à ses valeurs d’hospitalité. Elle félicite Madame La Première Dame Dominique OUATTARA pour les distributions gratuites constantes de kits scolaires au profit des écoliers de Côte d’Ivoire. S’adressant à Monsieur le Ministre Maurice BANDAMA, elle dit ceci : « Quelle injustice aurait été de ne pas accéder à votre demande? Vous qui nous accompagniez depuis le début de cette formidable aventure! Vos collaborateurs, de concert avec les nôtres, travaillent chaque année dans le but d’élever le niveau des tout-petits. Monsieur le Ministre, le FENACMIS est également votre bébé. Et c’est normal que vous le désiriez pour le bonheur de vos parents, frères et sœurs! » C’est donc avec une joie spéciale que nous sommes ici. Malgré les contraintes d’hébergement et d’accueil, nous nous sommes assigné le devoir de relever le défi d’organiser le FENACMIS dans une localité ne possédant pas toutes les commodités. Nous avons misé sur l’esprit de créativité et d’anticipation des responsables du FENACMIS et des autorités de la ville pour le bon déroulement de cette édition. Et d’après les nouvelles qui me parviennent, nous sommes sur la bonne voie. Je confirme l’arrivée de ma sœur Anne-Désirée OULOTO le jeudi 18 juillet 2019 à la journée de la salubrité et de planting.

GILDAS20

Il me plaît de saluer et louer publiquement l’engagement personnel et décisif du préfet de Région depuis le lancement du FENACMIS en février. Merci à tous les élus, cadres, chefs traditionnels, guides religieux, directeurs régionaux, départementaux, locaux pour leur sollicitude. Elle félicite l’infatigable DVS et Monsieur FOSSOU, le Commissaire général, le jury, les encadreurs et les festivaliers. Elle leur prodigue ces conseils: « Soyez sages! Je peux compter sur vous? Oui, répondent à l’unisson les enfants! Que la fête soit belle, vive l’Ivoirien nouveau,  vive la Côte d’Ivoire émergente! Je déclare ouvert le FENACMIS 2019. »

Sur le chemin de sortie des officiels, ils marquent un arrêt et rentrent dans la salle de compétition de la discipline innovante du FENACMIS, « Web Art Creativity », introduite depuis l’année dernière dans le but de susciter l’intérêt des élèves pour le numérique, secteur d’activité à forte valeur ajoutée. Cette visite inopinée coïncide avec la présentation du projet « GINCURMA » développé par Monsieur Christian TOURÉ et son équipe d’excellents élèves en classe de terminale du Lycée Descartes d’Abidjan. Gincurma est le nom commercial d’un jus qui est un assemblage de gingembre, menthe et curcuma vendu à 500 F CFA  la bouteille. Quelle ingénieuse idée! La noble ambition de ces entrepreneurs adolescents est de faire connaître les qualités thérapeutiques de nos plantes. Dans cette perspective, ils ont créé « Agropharma », un site en ligne de promotion des plantes médicinales africaines. Pour avancer et réussir, ils travaillent en partenariat avec des naturothérapeutes, des paysans, des laboratoires de la place et surtout la Direction de la Vie Scolaire. Séduit par la démonstration de ces jeunes talentueux, Monsieur Adama BICTOGO leur offre séance tenante 500 000 F CFA pour les encourager. 

À suivre…

                                                                                                                     Par Gildas KONAN

Comments
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :