À CEUX QUI S’EN VONT

0 16

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Pour AGNIMEL le bogossi

Ceux qui s’en vont,
N’oubliez pas que nous vous aimons
Même si, la vie en décide autrement
Et vous avez vos raisons certainement.

Mais, partir ainsi
Sans nous informer
Sans nous dire que tout est fini
Dans le plus grand secret
Est souvent si cruel
Qu’on le croit irréel.

Vous avez sans doute
De très bonnes raisons
Nous autres n’avons que le doute
Qui nous laisse dans la déraison.

Oui, nous savons qu’ici
Tout est si dur parfois
Est-ce suffisant pour partir ainsi,
Sans nous dire :  » à la prochaine fois ? »
Le destin est parfois si lâche
Qu’il fait dans notre dos ce qui fâche
Sans tenir compte de nos sentiments
Qu’il assombrit si méchamment.

Mais, n’oubliez pas que nous vous aimons
Et nous en avons de suffisantes raisons
Même si, cela n’est plus important à vos yeux
Pour que vous nous laissiez sans voix
Pourtant nous étions ensemble si joyeux
Et vous avez emprunté cette voie,
La voie de la douloureuse séparation
Sans nous laisser la moindre réparation.

AGNIMEL le bogossi,
Tout est ainsi fini ?
Tu ne me diras donc plus :  » Mon vieux
C’est rien, je te fais le vin ? « 
Feras-tu désormais le dernier festin
Tout seul, là-bas, dans les cieux ?
Adieu le BOGOSSI
Ici-bas tout finit ainsi.

Par Irié BOLIBI, Le Prince de Laboll

Comments
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :